Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 Heures
:
26 Minutes
:
46 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
14 jours

Une course à oublier chez Racing Point

partages
commentaires
Une course à oublier chez Racing Point
Par :
29 mai 2019 à 16:00

Otmar Szafnauer déplore un nouveau résultat vierge pour l'écurie Racing Point, mais fait néanmoins preuve d'optimisme quant aux Grands Prix à venir.

La saison avait relativement bien commencé pour l'ancienne équipe Force India, qui a marqué des points lors de chacune des quatre premières courses pour un total de 17 unités au compteur. En point d'orgue, une performance notable à Bakou, où Sergio Pérez et Lance Stroll se sont classés sixième et neuvième.

Un nouveau package aéro a été installé sur la RP19 à partir du Grand Prix d'Espagne, mais depuis lors, rien ne va plus : les Racing Point se sont qualifiées entre la 15e et la 18e place à Barcelone comme à Monaco et n'ont pas marqué le moindre point lors de ces courses, Pérez et Stroll finissant 12e et 16e en Principauté.

Lire aussi :

Selon son directeur Otmar Szafnauer, l'équipe n'a pas tiré le meilleur des pneumatiques en qualifications, alors que Pérez a été coincé derrière la Haas de Kevin Magnussen du 18e au 55e tour, le Danois ayant toutefois été pénalisé à la fin de la course pour avoir coupé la chicane quand son rival a tenté de le dépasser – ce qui a promu Pérez du 13e au 12e rang.

"Nos attentes étaient vraiment plus élevées, et une fois que nous avons raté les qualifications, c'était très dur de s'en remettre", déclare Szafnauer pour Motorsport.com. "Je pense que notre rythme de course était bon, mais c'est dur de dépasser, et quand on essaie, quelqu'un comme Magnussen coupe la chicane ! C'est handicapant, on ne peut pas recommencer. Sergio a été retenu par le bouchon à La Rascasse et nous y avons perdu six ou sept secondes. À la fin, il n'était qu'à quelques secondes de marquer un point [23 secondes, ndlr]. Entre lui et les points, il y avait Magnussen et [Lando] Norris [ainsi que Daniel Ricciardo, qui était dixième, ndlr]. S'il avait passé Magnussen au début, il aurait eu une chance."

En tout cas, l'optimisme est de rigueur pour Montréal : "Nous savons ce qui s'est mal passé en qualifications, et nous espérons que nous aurons une bonne solution au Canada. Tout dépend des pneus. Il nous faut juste apprendre. Même Mercedes, comme on l'a vu, a failli perdre à cause des pneus. Nous y arriverons, je n'en doute pas. Nous nous remettrons, c'est ce que nous savons faire."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Des grands noms de la F1 rendent un dernier hommage à Niki Lauda

Article précédent

Des grands noms de la F1 rendent un dernier hommage à Niki Lauda

Article suivant

C'était un 29 mai : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo

C'était un 29 mai : Red Bull tire une balle dans le pied de Ricciardo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Pilotes Sergio Pérez Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel