Course : Red Bull-Renault titrée, Vettel maintient le suspense

La tension était maximale à l'extinction des feux rouges cet après-midi à Interlagos

La tension était maximale à l'extinction des feux rouges cet après-midi à Interlagos. Au terme des 71 tours du Grand Prix du Brésil, riche en évènements, c'est Sebastian Vettel qui s'est imposé devant Mark Webber et Fernando Alonso.

Red Bull Racing et Renault ont remporté le championnat du monde des constructeurs et se sont relancés dans celui des pilotes. Cela promet une course à suspense le week-end prochain à Abu Dhabi !

Résumé :


Le ciel est bleu au-dessus du circuit d’Interlagos au moment où les monoplaces s’élancent pour le tour de formation. La pression est grande sur le jeune Nico Hülkenberg qui s’élancera pour la première fois de sa carrière en pole position, avec quatre des cinq prétendants au titre mondial juste derrière lui.

A l'extinction des feux rouges, très bon départ de Sebastian Vettel qui devance Nico Hülkenberg dans les S de Senna. Mark Webber est juste derrière le pilote Williams. L’Australien prend la deuxième position rapidement, alors que le jeune allemand est troisième après le premier tour. Fernando Alonso se très pressant sur Lewis Hamilton au bout de la ligne droite des stands, mais la McLaren Mercedes est plus rapide. Ce n’est que partie remise pour le leader du championnat qui double son ancien équipier dans le virage suivant.

Il est désormais 4ème dans les échappements de Nico Hülkenberg qui fait de la résistance. Ce qui est tout bénéfice pour les deux Red Bull Racing qui prennent la poudre d’escampette en tête de la course. Au 7ème passage, l’Espagnol fait sauter le bouchon Hülkenberg. La Ferrari est plus rapide que la Williams et il prend rapidement ses distances, alors que c’est maintenant Lewis Hamilton qui klaxonne derrière la FW32.

Au 12ème tour, Jenson Button est le premier pilote à faire un passage par la voie des stands pour chausser les pneus dures. Le champion du monde en titre risque fort de perdre officiellement sa couronne mondiale au terme de ce Grand Prix, mené de main de maître par Sebastian Vettel. Chez Ferrari, on imite McLaren Mercedes en faisant rentrer Felipe Massa au tour suivant. Le régional de l’étape se fait passer par Jenson Button qui doit maintenant tout donner. C’est d’ailleurs ce qu’il fait puisqu’il devance Nico Hülkenberg après l’arrêt du pilote Williams.

Fernando Alonso est le premier des leaders à passer par les stands, suivi par Sebastian Vettel, puis par Mark Webber. L’ordre entre les trois pilotes reste inchangé. Est-ce que si les positions restent les mêmes Red Bull Racing demandera à Sebastian Vettel de laisser passer Mark Webber ?

A l'arrière, décidément, Rubens Barrichello n’est pas vernis chez lui. Le régional de l’étape est victime d’une crevaison à l’avant gauche suite à une touchette avec la Toro Rosso de Jaime Alguersuari. Le Brésilien repasse par les stands et remet des pneus tendres.

Pendant ce temps, Mark Webber met une pression maximale sur son équipier. L’écart entre les deux hommes n’est plus que de 1,5 seconde. Voilà qui promet une fin de course sous haute tension, d’autant que devant il y a un peloton de retardataires.

Au 51ème tour, Vitantonio Liuzzi sort violement dans le S de Senna, ce qui provoque la sortie de la voiture de sécurité. L’avantage des Red Bull Racing est réduit à néant. Lewis Hamilton rentre pour remettre des nouveaux pneus. Le Britannique tente un coup de poker. Quatre passages plus tard, les monoplaces sont relâchées. Mark Webber dépasse rapidement une Renault, mais il doit encore prendre un tour à une Williams avant de pouvoir revenir sur Sebastian Vettel. L’écart entre les deux hommes est de trois secondes, alors que l’Allemand signe le meilleur tour en 1:14.901.

Il ne reste que 10 tours et Sebastian Vettel augmente son avantage sur Mark Webber. Il possède désormais 4,4 secondes d’avance sur son équipier. La situation ne change plus jusqu'au drapeau à damiers.

Sebastian Vettel remporte le Grand Prix du Brésil devant Mark Webber et Fernando Alonso. Lewis Hamilton, Jenson Button, Nico Rosberg, Michael Schumacher, Nico Hülkenberg, Robert Kubica et Kamui Kobayashi complètent le Top 10. Ce doublé permet à Red Bull Racing et Renault de remporter le championnat des constructeurs. Par contre au championnat des pilotes, le suspense reste entier avec huit points entre Fernando Alonso et Mark Webber, et sept entre l’Australien et Sebastian Vettel.

Pos Pilotes Equipes Tours Ecart Points
01 S. Vettel RBR 71 Vainqueur 25
02 M. Webber RBR 71 + 4.2 secs 18
03 F. Alonso Ferrari 71 + 6.8 secs 15
04 L. Hamilton McLaren 71 + 14.6 secs 12
05 J. Button McLaren 71 + 15.5 secs 10
06 N. Rosberg Mercedes GP 71 + 35.3 secs 8
07 M. Schumacher Mercedes GP 71 + 43.4 secs 6
08 N. Hulkenberg Williams 70 + 1 Tour 4
09 R. Kubica Renault 70 + 1 Tour 2
10 K. Kobayashi BMW Sauber 70 + 1 Tour 1
11 J. Alguersuari Toro Rosso 70 + 1 Tour
12 A. Sutil Force India 70 + 1 Tour
13 S. Buemi Toro Rosso 70 + 1 Tour
14 R. Barrichello Williams 70 + 1 Tour
15 F. Massa Ferrari 70 + 1 Tour
16 V. Petrov Renault 70 + 1 Tour
17 N. Heidfeld BMW Sauber 70 + 1 Tour
18 H. Kovalainen Lotus 69 + 2 Tour
19 J. Trulli Lotus 69 + 2 Tours
20 T. Glock Virgin + 2 Tour
21 B. Senna HRT + 2 Tour
22 C. Klien HRT + 6 Tour
Ret L. di Grassi Virgin + 9 Tour
Ret V. Liuzzi Force India + 22 Tours

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Vitantonio Liuzzi , Robert Kubica , Sebastian Vettel , Kamui Kobayashi , Nico Hülkenberg , Jaime Alguersuari
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités