Course - Un Ricciardo imperturbable triomphe !

partages
commentaires
Course - Un Ricciardo imperturbable triomphe !
Par : Benjamin Vinel
27 mai 2018 à 14:58

Daniel Ricciardo a remporté sa première victoire en terres monégasques, menant une course très solide en Principauté avec seulement six de ses huit vitesses.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 mène au départ
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Esteban Ocon, Force India VJM11
Départ de la course
Fernando Alonso, McLaren MCL33, devant Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Sergio Perez, Force India VJM11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Sergio Perez, Force India VJM11, Pierre Gasly, Toro Rosso STR13 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Charles Leclerc, Sauber C37
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Esteban Ocon, Force India VJM11
Fernando Alonso, McLaren MCL33 et un commissaire
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Charles Leclerc, Sauber C37
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09
Sergio Perez, Force India VJM11
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Marcus Ericsson, Sauber C37, devant Charles Leclerc, Sauber C37
Lance Stroll, Williams FW41
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Auteur de sa deuxième pole position en Formule 1 après celle du Grand Prix de Monaco 2016, Daniel Ricciardo devançait Sebastian Vettel et Lewis Hamilton sur la grille de départ. Suivaient les Finlandais de Mercedes et Ferrari, alors que Max Verstappen partait bon dernier après son accident en Essais Libres 3.

Les pilotes du top 10 ont pris le départ en hypertendres, les autres pariant sur les ultratendres à l'exception de Sergey Sirotkin et de Brendon Hartley en ultratendres. Quelques gouttes de pluie n'ont pas suffi à humidifier la surface de la piste.

La hiérarchie n'a pas évolué dans le top 10 à l'extinction des feux, Esteban Ocon conservant par ailleurs une prometteuse sixième place. Verstappen a néanmoins gagné du terrain, abordant le premier virage devant les Haas. Le Néerlandais s'est ensuite défait de la Sauber de Marcus Ericsson à Mirabeau au cinquième tour.

À l'issue des cinq premiers tours, Ricciardo menait avec une seconde d'avance sur Vettel, trois sur Hamilton, quatre sur Räikkönen, six sur Bottas et neuf sur Ocon. Quant à Sirotkin, il a écopé d'un stop-and-go de dix secondes car ses roues n'étaient pas montées trois minutes avant le départ du tour de formation.

Verstappen a poursuivi sa remontée en faisant l'intérieur à Stroll à la Chicane au septième tour, avant de doubler Hartley pour la 14e place, profitant également de la pénalité de Sirotkin. Stroll a ensuite heurté le mur, endommageant son pneu avant gauche, mais est parvenu à rallier son stand et à poursuivre la course malgré cette crevaison.

 

Hamilton lance les arrêts au stand

Hamilton est le premier à avoir effectué son arrêt au stand, après seulement 11e des 78 tours de course, chaussant les pneus ultratendres. Le quadruple Champion du monde a repris la piste au sixième rang, juste derrière Ocon, qui ne lui a opposé aucune résistance.

Vettel s'est arrêté à son tour au 15e passage, également équipé d'un train d'ultratendres, imité par le leader Ricciardo ainsi que Kimi Räikkönen et Valtteri Bottas une boucle plus tard. Bottas a fait un pari avec les supertendres, au contraire de ses rivaux en ultratendres.

Au 18e tour de course, Ricciardo restait en tête avec trois secondes d'avance sur Vettel, neuf sur Hamilton, 13 sur Räikkönen, 19 sur Ocon, 26 sur Alonso et 27 sur Bottas, qui a ensuite récupéré la cinquième place grâce à l'arrêt des deux pilotes qui le précédaient. Quant à Sergio Pérez, une roue arrière droite récalcitrante lui a fait perdre un temps précieux au stand.

Perte de puissance pour Ricciardo ?

Ricciardo s'est plaint d'une perte de puissance au 28e tour et a vu Vettel revenir sur ses talons. Hamilton était à dix secondes de la tête, Räikkönen à 11 secondes, et Bottas, bien remonté avec ses supertendres, à 13 secondes. Pierre Gasly était le meilleur des autres, n'étant pas encore passé par les stands malgré des pneus hypertendres usés, à 35 secondes de la première place.

 

Ricciardo a tant bien que mal fait repasser l'écart avec Vettel au-dessus de la seconde, tandis que Red Bull enquêtait sur ce problème technique. Gasly, quant à lui, a fait son unique arrêt au stand juste avant la mi-course, Toro Rosso l'équipant intelligemment de supertendres en observant le rythme très rapide de Bottas avec les gommes à bandes rouges. Le Français a repris la piste dixième, derrière Hülkenberg, Ocon, Alonso et Verstappen, le pilote Renault et celui de Red Bull n'ayant pas encore changé de pneus.

Alonso en panne

Gasly n'a pas tardé à rattraper la Red Bull de Verstappen grâce à ses gommes neuves, alors qu'à l'avant du peloton, c'était plus serré que jamais : au 43e passage, Ricciardo comptait une seconde et demie d'avance sur Vettel, trois et demie sur Hamilton, sept et demie sur Räikkönen et neuf sur Bottas. Verstappen ne s'est finalement arrêté qu'après 47 tours, chaussant les hypertendres, rétrogradant à la 11e place derrière Gasly et Sainz.

Le pilote Toro Rosso a fait la jonction avec Alonso dans la 51e boucle... mais le double Champion du monde a subi une panne au niveau de sa boîte de vitesses, et a été contraint à l'abandon ! Derrière Gasly, la bataille faisait rage pour la huitième place entre les Renault et Verstappen. Sainz a laissé passer Hülkenberg, sur une stratégie différente, et est parvenu à rester devant la Red Bull.

 

Hülkenberg a créé en quelques instants un écart de cinq secondes sur son coéquipier, alors que Sainz et Verstappen allaient au contact à la Chicane, l'Ibère restant devant en coupant le virage. La tentative suivante au même endroit a été la bonne pour le Néerlandais.

Pendant ce temps, Vettel était plus proche que jamais de Ricciardo en tête de la course, tout comme Bottas de Räikkönen pour la quatrième place. Aucune attaque n'a toutefois été portée. Toujours est-il que le quinté de tête était sur un rythme de sénateur... rattrapé lentement mais sûrement par Ocon, Gasly, Hülkenberg et Verstappen, plus compétitifs !

Gasly avait cependant Hülkenberg et Verstappen dans ses rétroviseurs, significativement plus rapides que lui. Ocon, quant à lui, a fait la jonction avec Bottas au 71e tour.

Accrochage Leclerc/Hartley

C'est alors que Charles Leclerc a perdu les freins à la Chicane, percutant violemment Brendon Hartley par l'arrière au freinage. Tous deux ont été contraints à l'abandon, même si le Néo-Zélandais a pu rallier son stand, et la course a été neutralisée par la voiture de sécurité virtuelle.

 

Cette neutralisation a fortement profité à Ricciardo, qui a creusé un écart de quatre secondes sur Vettel. Hamilton se retrouvait relégué à 12 secondes du leader, Räikkönen à 14, Bottas à 15, Ocon à 16, Gasly à 17, Hülkenberg à 18, Verstappen à 19. Un gros blocage de roue à Mirabeau a fait perdre deux secondes de plus à Vettel.

Plus aucun obstacle n'allait se présenter devant Ricciardo, qui a remporté son premier succès à Monaco après le raté de 2016, surmontant des soucis techniques à l'origine encore inconnue. Vettel et Hamilton complètent le podium, alors que les tricolores Ocon et Gasly s'illustrent, sixième et septième.

 Grand Prix de Monaco

 PiloteÉquipe TempsPts
 1 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 78 tours 25
2 germany Sebastian Vettel  Ferrari +7.3  18 
3 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes +17.0  15 
 4 finland Kimi Räikkönen  Ferrari +18.1  12 
 5 finland Valtteri Bottas  Mercedes +18.8  10 
 6 france Esteban Ocon  Force India +23.6 
 7 france Pierre Gasly  Toro Rosso +24.3 
 8 germany Nico Hülkenberg  Renault +24.8 
 9 netherlands Max Verstappen  Red Bull +25.3 
10 spain Carlos Sainz Renault +69.0 
11 sweden Marcus Ericsson  Sauber +69.8  
12 mexico Sergio Pérez  Force India +70.4  
13 denmark Kevin Magnussen  Haas +74.8  
 14 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren + 1 tour   
 15 france Romain Grosjean  Haas + 1 tour   
 16 russia Sergey Sirotkin  Williams + 1 tour  
17 canada Lance Stroll  Williams  +2 tours  
  new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso Abandon  
  monaco Charles Leclerc  Sauber Abandon  
  spain Fernando Alonso  McLaren Abandon  
Article suivant
La F1 avance sur la question des limites de personnel

Article précédent

La F1 avance sur la question des limites de personnel

Article suivant

Championnat - Les classements après le GP de Monaco

Championnat - Les classements après le GP de Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Course
Lieu Monte Carlo
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course