Course - Rosberg, tout en contrôle, relance son championnat

Nico Rosberg a remporté le 11ème succès de sa carrière, dimanche, sur le Red Bull Ring, en Autriche. Le pilote Allemand s'est emparé de la tête de la course depuis la seconde place de la grille pour s'imposer devant le poleman Lewis Hamilton, et réduit ainsi son retard au Championnat du Monde des pilotes à 10 unités. Après une bataille menée jusque dans les ultimes mètres de course, Felipe Massa chipe la troisième marche du podium à un Sebastian Vettel contrarié par un souci lors de son pitstop.

--

Il fait gris et nuageux au-dessus du Red Bull Ring lorsque s'éteignent les feux qui donnent le départ du Grand Prix d'Autriche. Maldonado (P11 sur la grille), Pérez (P13), Räikkönen (P14) et Ricciardo (P18) disposent des pneus tendres au départ, tandis que le reste du plateau s'élance avec le composé supertendre.

Nombreux sont les pilotes qui avaient cumulé une foultitude de pénalités liées aux changements réalisés sur leurs autos : McLaren, qui cumulait 25 places de pénalité sur chaque auto, voit ainsi son départ du fond de la grille associé à un drive-through pour Alonso et un Stop & Go de 10 secondes pour Button. Daniel Ricciardo sait aussi devoir s'arrêter 5 secondes aux stands.

 

LIRE AUSSI : Red Bull a le choix entre le moteur Renault et Ferrari

 

Nouveau leader et gros accident au départ!

L'envol de Nico Rosberg, depuis la P2, est excellent. En dépit du fait de se rabattre sur son rival, Hamilton ne peut empêcher celui-ci de prendre la tête au premier freinage. Harcelant immédiatement son équipier, Hamilton doit relâcher la pression quand la voiture de sécurité prend la piste.

Un gros accident est en effet intervenu entre la Ferrari de Räikkönen et la McLaren d'Alonso. Les autos sont spectaculairement empilées entre elles dans le rail de sécurité. Les deux anciens équipiers s'extraient piteusement de leur auto, sans blessures. Le ralenti FOM montre à quel point l'attaque du fond plat de la McLaren, qui a escaladé la Ferrari par derrière et loguement glissé au-dessus de la Ferrari, est passée près du volant et de la tête du Finlandais. Une image qui rappele le terrifiant crash entre Grosjean et Alonso à Spa il y a quelques saisons. Pour la première fois de sa carrière, Fernando Alonso abandonne quatre fois d'affilée.

Les pilotes ayant besoin d'observer une pénalité profitent de la voiture de sécurité pour passer par les stands.

 

Alonso : Räikkönen a perdu le contrôle de sa voiture

Räikkönen explique son accident avec Alonso

Rosberg offre un challenge à Hamilton

De nombreux tours sont passés derrière le Safety Car : le tracé de 9 virages est très court et dégager la piste est coûteux en nombre de passages.

La meute est libérée au début du 7ème tour et Rosberg parvient à se maintenir loin de la menace de son équipier, lui-même suivi par Vettel, Massa, Hülkenberg, Verstappen, Bottas, Nasr et Sainz.

1.5s devant Hamilton après une boucle, Rosberg se donne pour mission de ne laisser aucune chance d'activation du DRS à son équipier, qui peut ouvrir son aileron arrière pour faciliter ses tentatives de dépassement s'il se trouve dans la même seconde. Au 10ème tour, Rosberg a fait passer l'écart à 2 secondes pleines. Chez McLaren, la course prend déjà fin après seulement deux tours disputés à plein rythme : Button est dans le garage pour un problème moteur non-identifié. Le GP d'Autriche a littéralement été un calvaire.

 

LIRE AUSSI : Button tente de relativiser le zéro pointé de McLaren

 

Jusqu'au 15ème passage, Hamilton ne laisse pas le loisir à Rosberg de disposer de plus de 2.0s de marge devant et réduit l'écart à 1.7s. Mais les pneus supertendres posent vite problème au Champion du Monde, qui voit son rival faire monter l'écart irrémédiablement à 4.1s dans les 10 passages suivants. P3, Vettel est déjà sous contrôle, 12 secondes derrière la tête au 25ème passage.

Le yoyo entre les deux Mercedes prend une autre tendance entre le 25ème et le 30ème tour, Hamilton parvenant cette fois à reprendre une seconde pleine et affichant un train avant plus frais que son rival. Rosberg voit le N°44 revenir comme une bombe et se rapprocher à 1.8s au terme du T33, au moment de s'engouffrer dans la pitlane avec un gros blocage de roues.

Hamilton demeure en piste deux boucles de plus mais ressort de nouveau en P2, après un meilleur tour en course signé par Rosberg avec les enveloppes tendres neuves.

 

Hamilton pénalisé par les commissaires

Sans autre chance de passer par les stands pour tenter de réaliser un undercut si la voiture de sécurité ne s'en mêle pas, Hamilton doit maintenant passer Rosberg en piste s'il souhaite remporter la course.

Mais le Britannique est sous investigation des commissaires pour avoir franchi la ligne blanche à la sortie de son pitstop, et est vite pénalisé de cinq secondes sur son temps à l'arrivée : c'est la chance de jouer la victoire qui s'échappe. Par chance pour l'Anglais, Vettel connait lui aussi des déboires en P3 : la roue arrière droite refuse de coopérer sur son pitstop et l'arrêt s'éternise : Massa prend la troisième place du podium, alors que les courses de Grosjean et Sainz atteignent leur terme sur des problèmes mécaniques.

 

LIRE AUSSI : Abandon pour un Grosjean frustré

 

La course prend soudain un autre rythme après le 40ème passage : la confrontation directe entre les deux pilotes Mercedes, qui animait la course, est partie en éclats. P3, Massa évolue à 21s du leadership, et surveille Vettel, qui doit reprendre 4s pour se repositionner sur le podium.  P5, Bottas protège sa position de Nico Hülkenberg, seulement 2.0s derrière la Williams.

 

Rosberg et Hamilton adoptent un rythme de sénateur

Les Mercedes ne sont plus en bataille directe et Hamilton n'a pas l'intention de tenter d'aller chercher son équipier puis de creuser un écart nécessaire de 5 secondes. C'est donc le leader du championnat qui s'installe calé à 5.0s de son équipier, tandis que la bataille pour la dernière place du podium est vive entre Massa et Vettel, qui reprend dixième par dixième et se trouve dans la zone d'activation du DRS avec 7 tours à parcourir.

Vettel pousse jusque dans les ultimes kilomètres et tente tout pour aller chercher son podium perdu dans les stands, mais Massa garde son sang froid et signe son premier top 3 de la saison.

Formule 1 - Grand Prix d'Autriche 2015
 PiloteEcurieTempsPts
01   N. Rosberg   Mercedes 71 tours 25
02   L. Hamilton   Mercedes +8.8 18
03   F. Massa   Williams +17.5 15
04   S. Vettel   Ferrari +18.1 12
05   V. Bottas   Williams +53.6 10
06   N. Hülkenberg   Force India +64.0 8
07   P. Maldonado   Lotus +1 tour 6
08   M. Verstappen   Toro Rosso +1 tour 4
09   S. Pérez   Force India +1 tour 2
10   D. Ricciardo   Red Bull +1 tour 1
11   F. Nasr   Sauber +1 tour  
12   D. Kvyat   Red Bull +1 tour  
13   M. Ericsson   Sauber +2 tours  
14   R. Merhi   Manor +3 tours  
Ab   R. Grosjean   Lotus    
Ab   C. Sainz   Toro Rosso    
Ab   J. Button   McLaren    
Ab   W. Stevens   Manor    
Ab   K. Räikkönen   Ferrari    
Ab   F. Alonso   McLaren    

 

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Sous-évènement Course
Circuit Red Bull Ring
Type d'article Résumé de course
Tags autriche, course, gp d'autriche, grand prix, résumé