Course - Verstappen sans rival, problèmes pour Leclerc et Bottas

Max Verstappen a survolé le Grand Prix de Monaco, marqué par les abandons de Charles Leclerc, avant même le départ, et de Valtteri Bottas, qui a eu un problème dans les stands. Lewis Hamilton n'a pris que la septième place.

Course - Verstappen sans rival, problèmes pour Leclerc et Bottas

C'est sans son poleman que le Grand Prix de Monaco s'est disputé. Charles Leclerc a rencontré un problème dans son tour de mise en grille, au niveau de la transmission à gauche, conséquence très probable de son accident à la fin des qualifications, même si ce côté avait été épargné dans le choc. Ferrari avait décidé de ne pas remplacer sa boîte de vitesses, évitant ainsi une pénalité et préservant la pole, mais Leclerc a évoqué un souci par radio et il est rentré à son garage. Le Monégasque n'a pas pu en sortir à temps et a donc dû abandonner, pour la troisième fois en autant de participations dans sa course à domicile, avant même le départ cette fois.

L'emplacement de la pole est donc resté vide sur une grille où le soleil était présent dans les minutes précédent le départ. La température ambiante est restée fraîche, à 21°C, mais la piste a atteint 42°C. La majorité de la grille a choisi les pneus tendres, Daniel Ricciardo, Kimi Räikkönen, Fernando Alonso et les Williams optant pour les mediums, Lance Stroll et Yuki Tsunoda préférant les durs pour un premier relais très long.

Lire aussi :

À l'extinction des feux, Max Verstappen, premier sur la grille en l'absence de Leclerc, s'est immédiatement positionné devant Valtteri Bottas, auteur d'un meilleur envol, pour rester devant le Finlandais. Carlos Sainz est resté troisième devant son ancien coéquipier, Lando Norris, Pierre Gasly et Lewis Hamilton. Sebastian Vettel était septième, devant Sergio Pérez. Très vite, Verstappen et Bottas se sont détachés du reste du plateau, repoussant Sainz à plus de trois secondes dès le deuxième tour.

Dans la première phase de la course, l'écart entre les deux premiers s'est maintenu à peine au-dessus de la seconde, mais il a grandi derrière eux. Au dixième passage, Hamilton était déjà relégué à plus de dix secondes de Verstappen. Le pilote Red Bull a haussé le rythme, pour porter son avance sur Bottas à deux secondes au 16e tour, tandis que le retard de Sainz approchait les cinq secondes.

Norris a reçu un drapeau noir et blanc, équivalent à un carton jaune, pour ne pas avoir respecté les limites de la piste à la chicane du port, un avertissement également envoyé à Nikita Mazepin. Lance Stroll a aussi commis une petite erreur et il a dû couper la chicane à la sortie de la piscine, parvenant par la même occasion à éviter le rail de sécurité.

Lire aussi :

Au 26e tour, alors que la fenêtre des arrêts commençait à s'ouvrir, Verstappen, fort d'une avance de cinq secondes sur Bottas, évoquait par radio sa capacité à rester en piste, tandis que son rival commençait à éprouver des difficultés avec les gommes : "Vous savez qu'il ne reste plus grand-chose dans les pneus", a précisé le pilote Mercedes à son ingénieur.

Bottas abandonne... dans les stands !

Lewis Hamilton a finalement ouvert le bal des arrêts au 30e tour. Valtteri Bottas l'a imité une boucle plus tard, mais les mécaniciens Mercedes n'a pas réussi à dévisser l'écrou de sa roue avant droite... si bien que le pilote a dû abandonner ! Le pistolet censé retirer l'écrou donnait l'impression de glisser et des morceaux de métal volaient.

Pierre Gasly s'est arrêté dans ce même tour et il a repris la piste devant Hamilton, agacé par radio que son undercut n'ait pas fonctionné. Vettel a attendu un tour de plus pour changer de pneus, une décision qui lui a permis de gagner deux positions, aux dépens de Gasly et Hamilton. L'Allemand est ressorti des stands juste devant le pilote AlphaTauri mais il a pu rester devant lui. Une situation qui n'a pas calmé Hamilton, mécontent d'avoir été arrêté alors que ses pneus étaient encore en bon état.

L'arrêt de Verstappen a brièvement offert la première place à son coéquipier Sergio Pérez, qui a allongé son premier relais. Après son changement de pneus le Mexicain est remonté au quatrième rang, gagnant trois positions à la faveur de son arrêt tardif.

Au 36e tour, alors que tous les leaders étaient passés par les stands afin de troquer les pneus tendres pour les durs et que le cap de la mi-course approchait, Verstappen avait 6"3 d'avance sur Sainz, désormais son principal poursuivant, et 10"4 sur Norris. Pérez était quatrième devant Vettel, Gasly et Hamilton. Sans véritable rival, Verstappen a géré sa course, permettant à Sainz de se rapprocher à 3"1 au 48e tour, alors qu'il en restait encore 30 à parcourir.

L'écart s'est à nouveau creusé dans la dernière partie de la course, où le principal enjeu a été la dernière place du podium, Pérez reprenant près d'une seconde au tour à Norris, mais le Mexicain n'a jamais été suffisamment proche pour porter une attaque. Hamilton, qui disposait d'une confortable avance sur Lance Stroll, huitième, a fait un deuxième arrêt pour repasser sur des gommes tendres afin de partir à l'assaut du meilleur tour en course et du point qui y est associé. L'Anglais a immédiatement atteint son objectif, limitant un peu la casse après un week-end difficile.

Verstappen fait coup double

Dans les derniers tours, Max Verstappen a contrôlé sans aucun problème en tête, son avance sur Carlos Sainz grimpant pour s'approcher des dix secondes. Le pilote Red Bull a ainsi décroché son deuxième succès de la saison, après celui du GP d'Émilie-Romagne, ce qui lui a aussi donné la tête du championnat, quatre points devant Lewis Hamilton. Carlos Sainz, deuxième à l'arrivée, s'est offert son premier podium depuis son arrivée chez Ferrari, devant Lando Norris. Aucun de ces trois pilotes n'avait goûté aux joies du podium à Monaco en F1 par le passé.

Sergio Pérez était quatrième sous le drapeau à damier. Sebastian Vettel a franchi la ligne d'arrivée à la cinquième place, ce qui lui a permis de marquer ses premiers points avec Aston Martin et de mettre fin à une série de sept courses sans top 10, la plus longue de sa carrière. Vettel a devancé Pierre Gasly et Lewis Hamilton, qui a de son côté interrompu une série de 12 podiums.

Lire aussi :

Lance Stroll, qui a gagné deux places dans les stands grâce à un arrêt très tardif au terme de son relais en pneus durs, a pris la huitième place. Le Canadien a été sous enquête pour avoir mis une roue sur la ligne à la sortie des stands mais il n'a pas été sanctionné. Esteban Ocon et Antonio Giovinazzi ont pris les deux dernières places dans les points. Kimi Räikkönen s'est classé au 11e rang, devant Daniel Ricciardo et Fernando Alonso.

Monaco Grand Prix de Monaco - Course

P. Pilote Constructeur Tours Temps Ecart
1 Netherlands Max Verstappen
Red Bull 78 1:38'56.820
2 Spain Carlos Sainz Jr.
Ferrari 78 1:39'05.788 8.968
3 United Kingdom Lando Norris
McLaren 78 1:39'16.247 19.427
4 Mexico Sergio Pérez
Red Bull 78 1:39'17.310 20.490
5 Germany Sebastian Vettel
Aston Martin 78 1:39'49.411 52.591
6 France Pierre Gasly
AlphaTauri 78 1:39'50.716 53.896
7 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 78 1:40'05.051 1'08.231
8 Canada Lance Stroll
Aston Martin 77 1:39'01.997 1 Lap
9 France Esteban Ocon
Alpine 77 1:39'38.906 1 Lap
10 Italy Antonio Giovinazzi
Alfa Romeo 77 1:39'39.322 1 Lap
11 Finland Kimi Räikkönen
Alfa Romeo 77 1:39'40.674 1 Lap
12 Australia Daniel Ricciardo
McLaren 77 1:39'42.824 1 Lap
13 Spain Fernando Alonso
Alpine 77 1:39'43.312 1 Lap
14 United Kingdom George Russell
Williams 77 1:40'08.621 1 Lap
15 Canada Nicholas Latifi
Williams 77 1:40'09.705 1 Lap
16 Japan Yuki Tsunoda
AlphaTauri 77 1:40'10.464 1 Lap
17 Russian Federation Nikita Mazepin
Haas 75 1:39'34.863 3 Laps
18 Germany Mick Schumacher
Haas 75 1:39'36.319 3 Laps
Finland Valtteri Bottas
Mercedes 29 37'06.997 49 Laps
Monaco Charles Leclerc
Ferrari 0

partages
commentaires
Leclerc : "Avec 20% de chances de finir, j'aurais pris le risque"
Article précédent

Leclerc : "Avec 20% de chances de finir, j'aurais pris le risque"

Article suivant

Championnat - Verstappen leader pour la première fois

Championnat - Verstappen leader pour la première fois
Charger les commentaires