Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
103 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
211 jours
10 oct.
Course dans
221 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
236 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
243 jours

Course - Verstappen survole l'épilogue de la saison 2020

Intraitable à Yas Marina, Max Verstappen a remporté le Grand Prix d'Abu Dhabi, manche finale de la saison 2020 de Formule 1.

Course - Verstappen survole l'épilogue de la saison 2020

Comme le veut la tradition de la dernière décennie, Abu Dhabi demeure le crépuscule d'une saison de Formule 1, et malgré une année bouleversée par la crise du coronavirus, le tracé de Yas Marina n'a pas dérogé à la règle. Pour cette dernière vierge d'enjeu en ce qui concerne le titre mondial, le suspense ne manquait pas avec notamment des places à aller chercher au championnat constructeurs. Le tout au lendemain d'une séance de qualifications inhabituelles, qui a vu Max Verstappen se payer le scalp des deux Mercedes, peut-être handicapées par un problème de MGU-K, comme l'a révélé Toto Wolff, au point d'avoir quelques inquiétudes en vue de la course.

Côté stratégie, les trois premiers sur la grille (Verstappen, Bottas et Hamilton) avaient le bénéfice de s'élancer en pneus mediums grâce à leur pari réussi de la Q2. Hors du top 10, Ricciardo, Vettel, Pérez et Magnussen ont tenté le pari des pneus durs. Quant aux conditions au soleil couchant, elles étaient évidemment idéales avec 23°C dans l'air et 30°C sur la piste.

Lire aussi :

Pour cet ultime envol de la saison, les 20 protagonistes du dernier acte auront offert un départ d'une propreté impeccable, sans aucun bouleversement à l'avant avec un Verstappen sorti en tête devant les deux Mercedes, Bottas ayant conservé l'avantage sur Hamilton. Le Néerlandais s'est assez vite constitué un petit avantage en tête, son poursuivant finlandais parvenant à tenir la cadence, beaucoup plus qu'un Hamilton en retrait sur ce premier relais.

Un premier rebondissement dans la lutte pour le championnat constructeurs est intervenu au dixième tour, lorsque Pérez a dû s'immobiliser en raison d'un incident mécanique, déclenchant du même coup un déploiement de la voiture de sécurité virtuelle. Logiquement, très nombreux sont les pilotes à avoir saisi cette opportunité pour passer par les stands et chausser les pneus durs. Juste après le ballet observé dans les stands, la direction de course a finalement fait intervenir la voiture de sécurité pour évacuer la monoplace de Pérez.

Désormais chaussé des pneus durs, comme ses poursuivants, Verstappen a idéalement géré la relance de la course et conservé les commandes. À mi-course, le pilote Red Bull comptait sept secondes d'avance sur Bottas et neuf sur Hamilton, s'interrogeant toutefois sur la capacité des gommes blanches à tenir jusqu'à l'arrivée. Une question longtemps restée en suspens, mais les positions et les écarts évoluant peu, personne n'a pris le risque parmi les leaders d'effectuer un second passage par les stands.

Intouchable et jamais inquiété, Verstappen s'est imposé pour la deuxième fois cette saison, décrochant également la dixième victoire de sa carrière, devant Bottas et Hamilton, très discret. Albon a pris la quatrième place au terme d'une course solide, devant les deux McLaren de Norris et Sainz. L'Espagnol est dans le viseur des commissaires pour avoir piloté trop lentement dans les stands, mais l'écurie de Woking devrait toutefois boucler l'année au troisième rang du championnat constructeurs, devant Racing Point.

Auteur d'une course solide au prix d'un énorme premier relais en pneus durs, Ricciardo a pris la septième place (et le point du meilleur tour en course) devant Gasly, Ocon et Stroll. Aucune des deux Ferrari n'a terminé dans le top 10.

United Arab Emirates GP d'Abu Dhabi

P. Pilote Constructeur Tours Temps
1 Netherlands Max Verstappen
Red Bull 55 1:36'28.645
2 Finland Valtteri Bottas
Mercedes 55 1:36'44.621
3 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 55 1:36'47.060
4 Thailand Alexander Albon
Red Bull 55 1:36'48.632
5 United Kingdom Lando Norris
McLaren 55 1:37'29.374
6 Spain Carlos Sainz Jr.
McLaren 55 1:37'34.307
7 Australia Daniel Ricciardo
Renault 55 1:37'42.393
8 France Pierre Gasly
AlphaTauri 55 1:37'58.363
9 France Esteban Ocon
Renault 55 1:38'09.714
10 Canada Lance Stroll
Racing Point 55 1:38'11.383
11 Russian Federation Daniil Kvyat
AlphaTauri 54 1 lap
12 Finland Kimi Räikkönen
Alfa Romeo 54 1 lap
13 Monaco Charles Leclerc
Ferrari 54 1 lap
14 Germany Sebastian Vettel
Ferrari 54 1 lap
15 United Kingdom George Russell
Williams 54 1 lap
16 Italy Antonio Giovinazzi
Alfa Romeo 54 1 lap
17 Canada Nicholas Latifi
Williams 54 1 lap
18 Denmark Kevin Magnussen
Haas 54 1 lap
19 Brazil Pietro Fittipaldi
Haas 53 2 laps
Mexico Sergio Pérez
Racing Point 8

partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP d'Abu Dhabi en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP d'Abu Dhabi en direct

Article suivant

GP d'Abu Dhabi : les meilleurs tours en course

GP d'Abu Dhabi : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Catégorie Course
Lieu Yas Marina Circuit
Auteur Basile Davoine