Course - Verstappen triomphe au Texas devant Hamilton

Max Verstappen remporte le Grand Prix des États-Unis avec une courte avance sur Lewis Hamilton, qui avait pourtant dépassé le pilote Red Bull au départ.

Course - Verstappen triomphe au Texas devant Hamilton

Pour le premier Grand Prix des États-Unis de Formule 1 organisé depuis la pandémie, c'est un ciel bleu accompagné de quelques nuages et, surtout, des tribunes pleines à craquer qui accueillent les pilotes sur la grille de départ du Circuit des Amériques. Les températures sont bonnes, il fait aussi chaud que la veille, avec 27°C dans l'air et 37°C sur la piste.

Max Verstappen occupe la pole position, le Néerlandais ayant repoussé son plus proche poursuivant, Lewis Hamilton, à deux dixièmes en qualifications. Quatre pilotes sont pénalisés sur la grille, dont Valtteri Bottas. Le pilote Mercedes a une nouvelle fois changé son moteur et s'élance depuis la neuvième place. Compte tenu de la dégradation rapide des pneus tendres pendant les séances du week-end, c'est la gomme medium qui est privilégiée pour le départ. Seuls Carlos Sainz et Yuki Tsunoda, dans le top 10, s'élancent en pneus tendres.

Lire aussi :

Hamilton prend les commandes

À l'extinction des feux, Hamilton réagit mieux que son rival et se porte immédiatement à sa hauteur. Verstappen le serre à l'intérieur mais le septuple Champion du monde a déjà fait le plus dur et vire en tête au premier virage. Poussé hors piste, Verstappen cède et manque même de se faire avaler par son coéquipier Sergio Pérez. Derrière, ça s'agite aussi entre Sainz et les pilotes McLaren. Vulnérable avec ses pneus tendres, l'Espagnol fait tout son possible pour repousser les assauts répétés des papayes dans le premier tour. Finalement, Daniel Ricciardo trouve l'ouverture avant de couper la ligne pour la première fois.

Le départ ne s'est pas passé sans encombre pour Nicholas Latifi, qui a envoyé son compatriote Lance Stroll en tête-à-queue au premier virage, et pour Esteban Ocon. Le pilote Alpine a cassé son aileron avant en étant dépassé par Antonio Giovinazzi et il est contraint de passer par les stands à la fin du troisième tour. Le Français en profite pour chausser les pneus durs.

Après cinq tours, le trio de tête s'est déjà échappé, même si Pérez compte trois secondes de retard sur Hamilton et Verstappen, qui est déjà coupable d'une première excursion hors des limites de la piste. Le Néerlandais a une vue imprenable sur l'arrière de la Mercedes de tête et signale à son équipe à plusieurs reprises la difficulté qu'a Hamilton à contrôler sa monture. Parti 19e et remonté en 15e position, Fernando Alonso tente de faire l'undercut sur Vettel en passant les durs à la fin du septième tour. Tsunoda l'imite trois tours plus tard.

Verstappen fait l'undercut, Alonso se dispute avec les Alfa Romeo

Verstappen entre dans la zone DRS de Hamilton avant le dixième tour mais ne parvient pas à le dépasser en raison de la vitesse de pointe de la W12. Par conséquent, Red Bull le rappelle au stand à la fin du dixième tour dans une tentative d'undercut, même si le Néerlandais ressort derrière Pérez, Leclerc et Ricciardo. Dans le top 10, Lando Norris et Pierre Gasly s'arrêtent au même moment.

Mercedes ne réagit pas immédiatement au coup de poker de Red Bull et laisse Hamilton en piste jusqu'au 14e tour. Mais entre-temps, Verstappen a profité du champ libre laissé par ses adversaires après leur arrêt pour enfoncer la pédale et battre successivement le meilleur tour, si bien que Hamilton ressort de la pitlane avec plus de cinq secondes de retard sur le pilote Red Bull. En lutte pour les derniers points distribués, Gasly est le premier à abandonner à la suite de la casse d'un élément de sa suspension arrière.

Alonso et Kimi Räikkönen, en lutte pour la 13e place, vont au contact au premier virage, le Finlandais étant invité à explorer la zone de dégagement par le double Champion du monde mais trouvant malgré tout l'ouverture sur son adversaire. Ce dernier rouspète à la radio car le dépassement s'est effectivement produit au-delà des limites de la piste, mais la direction de course classe l'incident sans suite.

Alonso en prend bonne note... et se jette à l'intérieur de Giovinazzi au virage 12, quittant délibérément la piste pour le dépasser ! Très logiquement, les commissaires demandent à Alonso de rendre la position, puis ils demandent la même chose à Giovinazzi lors du deuxième acte de cette dispute, l'Italien ayant cette fois-ci quitté les limites de la piste.

Coincé derrière Tsunoda depuis le départ, Bottas le dépasse enfin au 21e passage. Le pilote Mercedes doit désormais combler un retard de 14 secondes pour revenir sur les talons de Norris, en septième position.

Arrivée sous haute tension

Peu avant la mi-course, Hamilton augmente sa cadence et revient sur Verstappen à coups de centièmes de secondes. De six secondes au 15e tour, l'écart passe à 3,5 secondes au 27e passage. La voiture de sécurité virtuelle fait un passage éclair au tour suivant afin de permettre à un courageux commissaire d'enlever un débris, ce qui ne change en rien les écarts.

Verstappen effectue son deuxième arrêt avant que Hamilton ne revienne complètement dans ses échappements, au 30e tour. Sainz l'imite en espérant se débarrasser des McLaren mais l'arrêt se passe mal, 5,6 secondes d'immobilisation. L'écurie britannique en profite pour réaliser un double arrêt au tour suivant pour protéger Ricciardo et permettre à Norris de se rapprocher davantage de l'Espagnol.

Comme lors du premier relais, Mercedes joue la carte de la longévité avec Hamilton et Bottas. Le Finlandais parvient à prendre la septième place à Norris, puis observe Ricciardo et Sainz aller au contact pour gagner du terrain sur la cinquième place sans trop d'effort. Le Britannique s'arrête quant à lui huit tours après Verstappen et ressort des stands avec cette fois-ci huit secondes à combler.

Le septuple Champion du monde s'engage dans une course-poursuite infernale jusqu'au drapeau à damier. Hamilton est bien aidé par le groupe de retardataires composé de Tsunoda, Räikkönen, Alonso et Giovinazzi, trop occupés à se battre pour laisser passer le leader, pour reprendre trois secondes en cinq tours ! Au 51e tour, il n'y a plus qu'une seconde et demie entre les deux hommes.

Mais Verstappen résiste à la pression exercée par le pilote Mercedes et remporte sa huitième victoire de la saison. Hamilton doit s'avouer vaincu, son retard au classement général passe désormais à douze points. Pérez complète le podium. Leclerc est quatrième, devant Ricciardo, Bottas, Sainz, Norris et Tsunoda. Souffrant de problèmes à l'arrière, les deux pilotes Alpine abandonnent. Seul Vettel peut donc menacer les Alfa Romeo pour le point de la dixième place, et le pilote Aston Martin profite du tête-à-queue de Räikkönen pour entrer dans le top 10.

United States Grand Prix des États-Unis 2021

P. Pilote Constructeur Tours Temps Ecart Points
1 Netherlands Max Verstappen
Red Bull 56 1:34'36.552 25
2 United Kingdom Lewis Hamilton
Mercedes 56 1:34'37.885 1.333 19
3 Mexico Sergio Pérez
Red Bull 56 1:35'18.775 42.223 15
4 Monaco Charles Leclerc
Ferrari 56 1:35'28.798 52.246 12
5 Australia Daniel Ricciardo
McLaren 56 1:35'53.406 1'16.854 10
6 Finland Valtteri Bottas
Mercedes 56 1:35'56.680 1'20.128 8
7 Spain Carlos Sainz Jr.
Ferrari 56 1:36'00.097 1'23.545 6
8 United Kingdom Lando Norris
McLaren 56 1:36'00.947 1'24.395 4
9 Japan Yuki Tsunoda
AlphaTauri 55 1:35'10.081 1 Lap 2
10 Germany Sebastian Vettel
Aston Martin 55 1:35'12.119 1 Lap 1
11 Italy Antonio Giovinazzi
Alfa Romeo 55 1:35'21.613 1 Lap
12 Canada Lance Stroll
Aston Martin 55 1:35'35.793 1 Lap
13 Finland Kimi Räikkönen
Alfa Romeo 55 1:35'39.194 1 Lap
14 United Kingdom George Russell
Williams 55 1:35'41.751 1 Lap
15 Canada Nicholas Latifi
Williams 55 1:36'13.510 1 Lap
16 Germany Mick Schumacher
Haas 54 1:34'42.164 2 Laps
17 Russian Federation Nikita Mazepin
Haas 54 1:36'09.665 2 Laps
Spain Fernando Alonso
Alpine 49 1:25'09.274 7 Laps
France Esteban Ocon
Alpine 40 1:10'46.671 16 Laps
France Pierre Gasly
AlphaTauri 14 25'27.042 42 Laps

partages
commentaires
Live streaming - Suivez le GP des États-Unis F1 en direct !
Article précédent

Live streaming - Suivez le GP des États-Unis F1 en direct !

Article suivant

GP des États-Unis : les meilleurs tours en course

GP des États-Unis : les meilleurs tours en course
Charger les commentaires