Courses sprint : accord financier trouvé, bientôt le feu vert

La Formule 1 a franchi le dernier obstacle majeur qui la séparait d'un test grandeur nature des courses sprint, puisque la question financière a été réglée.

Courses sprint : accord financier trouvé, bientôt le feu vert

Comme l'indiquait précédemment Motorsport.com, la volonté de la F1 d'organiser des courses sprint qualificatives lors de trois Grands Prix cette année se heurtait au mécontentement de certaines équipes qui redoutaient des coûts supplémentaires.

Ces écuries souhaitaient une compensation financière plus importante pour ces trois courses supplémentaires, avec comme problématique les complications éventuelles concernant le plafonnement budgétaire. Cependant, la tentative par certaines équipes d'augmenter ce plafond d'un million de dollars a entraîné la résistance de plus petites structures, ces dernières redoutant de voir cette allocation bonus être utilisée pour du développement lié à la performance.

Après des discussions qui ont eu leu ces dernières semaines sur la question des coûts, plusieurs sources confirment qu'une proposition financière satisfaisant les écuries a été présentée. Les détails précis n'ont pas été révélés, mais les écuries devraient recevoir environ 500 000 $ pour ces trois courses supplémentaires, tandis que le plafond budgétaire serait relevé dans les mêmes proportions.

Par ailleurs, si une écurie fait face à une facture salée résultant de dégâts consécutifs à un accident lors d'une course sprint, l'accord inclut une marge de manœuvre supplémentaire avec un versement plus important et un plafond lui aussi rehaussé, afin que la situation ne soit pas pénalisante.

Lire aussi :

Les termes financiers désormais entendus, il semble que seuls des détails mineurs soient encore à régler avant de voir les équipes approuver officiellement le projet de course sprint qualificative. Les équipes étant d'accord sur le principe, il n'y a toutefois aucune urgence à procéder au vote final, qui pourrait attendre encore quelques semaines de plus ou bien avoir lieu lors du prochain week-end de Grand Prix, à Imola.

Le projet est d'organiser une course sprint qualificative de 100 km pour les manches de Silverstone, Monza et Interlagos cette saison, afin d'évaluer les effets en termes de spectacle en piste ainsi que pour les télévisions. Cette course permettrait également d'inscrire des points (selon un barème à définir), tout en établissant la grille de départ pour la course principale du dimanche.

Lors du Grand Prix de Bahreïn, Christian Horner rappelait qu'il était important de régler certains aspects financiers avant d'approuver le projet. "Il faut qu'il y ait une allocation raisonnable qui prenne ça en compte, car nous cherchons actuellement à économiser 10 000 £, 20 000 £ voire 30 000 £ pour nous assurer de respecter le plafond", confiait le directeur de Red Bull Racing. "Avoir soudain un tel facteur est quelque chose qui requiert juste un ajustement."

partages
commentaires
Haas se sent "capable d'aller en Q2" en 2021
Article précédent

Haas se sent "capable d'aller en Q2" en 2021

Article suivant

Montoya : Les courses sprint sont "la voie à suivre" pour la F1

Montoya : Les courses sprint sont "la voie à suivre" pour la F1
Charger les commentaires