Des courses sprint à l'étude dès 2021, mais pas de grille inversée

La Formule 1 exclut l'option de grilles de départ inversées, mais envisage d'expérimenter en 2021 un format de course sprint se déroulant le samedi.

Des courses sprint à l'étude dès 2021, mais pas de grille inversée

Parmi les sujets abordés l'an dernier pour faire évoluer la Formule 1 a été évoquée la possibilité d'expérimenter des courses qui seraient organisées le samedi sur la base d'une grille de départ inversée, et ce afin de pimenter le spectacle offert sur certaines pistes. Ces plans n'ont toutefois pas obtenu le soutien total des écuries, Mercedes en particulier s'étant fermement opposé à cette proposition par crainte de voir ses pilotes, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, contraints de remonter le peloton.

Alors que l'on s'attendait à ce qu'un nouveau vote soit organisé cette année, sachant qu'avec la nouvelle structure de gouvernance ayant pris place avec les Accords Concorde 2021 l'unanimité n'est plus nécessaire pour adopter une telle mesure, ce plan est désormais écarté. Stefano Domenicali a en effet confirmé que, bien que la F1 soit ouverte à de nouvelles idées pour entretenir l'intérêt des fans, les grilles inversées ne sont assurément plus une option.

"La grille inversée, c'est fini, je peux vous le dire", a déclaré le PDG de la F1, interrogé jeudi par Motorsport.com lors d'une interview réunissant plusieurs médias. "Il est important de réfléchir peut-être à de nouvelles idées afin d'être plus attractifs ou intéressants, mais nous ne devons pas perdre l'approche traditionnelle de la course."

"Je pense que ce que nous avons appris lorsque nous changions les qualifications tous les deux jours, c'est que c'est quelque chose qui nous a brûlé les doigts. Nous devons éviter cela, et je pense donc que le format est désormais plutôt stable."

Lire aussi :

S'il exclut la possibilité de mettre en place des courses à grille de départ inversée, Stefano Domenicali révèle en revanche que la F1 réfléchit bel et bien à un format de courses sprint pouvant se tenir le samedi.

"Ce que nous étudions, c'est ce que pourrait être l'approche de ce que l'on appelle les courses sprint du samedi", explique-t-il. "Nous réfléchissons au fait que cela puisse être testé dès cette année. Des discussions sont en cours avec les équipes, dans le bon cadre, et je pense que cela pourrait peut-être être la seule chose potentiellement intéressante."

Domenicali suggère par ailleurs que la F1 devrait réfléchir à un format qui mettrait mieux en valeur les pilotes débutants, qui n'ont plus beaucoup d'opportunités d'engranger des kilomètres en dehors des Grands Prix compte tenu d'un programme de tests très limité.

"Nous devons à nouveau prêter attention aux rookies, aux véritables rookies", souligne-t-il. "Aujourd'hui, compte tenu du fait que nous avons moins de tests, nous devons créer [des opportunités de roulage], et pas uniquement en essais libres comme cela est déjà notifié dans le règlement."

"Peut-être pourrions-nous créer de bons événements, en mettant en avant le fait que nous devons concentrer l'attention sur les débutants. Nous avons un très bon nombre de jeunes pilotes qui sont déjà en Formule 1, mais nous ne pouvons pas stopper ce flux."

partages
commentaires

Related video

Quand les contrats des pilotes de F1 s'avèrent périlleux

Article précédent

Quand les contrats des pilotes de F1 s'avèrent périlleux

Article suivant

La Formule 1 envisage deux courses à Bahreïn pour lancer 2021

La Formule 1 envisage deux courses à Bahreïn pour lancer 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble