Couvertures chauffantes : La mise en garde de Pirelli

La FIA souhaite bannir l'utilisation de couvertures chauffantes en 2015, mais le manufacturier unique, Pirelli, met en garde la Fédération contre les dangers que pourraient entraîner cette interdiction

La FIA souhaite bannir l'utilisation de couvertures chauffantes en 2015, mais le manufacturier unique, Pirelli, met en garde la Fédération contre les dangers que pourraient entraîner cette interdiction.

Il était commun de voir les équipes et les pilotes monter au créneau quand l'idée d'une interdiction des couvertures chauffantes était débattue. Mais cette fois-ci, Paul Hembery, directeur de la compétition du manufacturier italien, s'explique quand aux difficultés potentielles.

"Travailler sans couvertures chauffantes est un gros problème. Pas vraiment au niveau des composés, mais au niveau des pneus en eux-mêmes, pour qu'ils ne deviennent pas des ballons impossibles à contrôler. Je pense qu'il sera difficile d'interdire les couvertures avec les tailles de roues actuelles."

Pirelli testera de nouvelles gommes lors de la semaine après le Grand Prix de Bahreïn, mais le délai restera certainement trop court pour pouvoir permettre une interdiction sûre des couvertures en 2015.

"Tout est possible avec suffisamment de temps. Nous avons plus d'essais cette saison, mais je ne suis pas sûr que ce soit suffisant pour nous permettre d'arriver à une solution assez robuste pour la Formule 1."

Hembery ajoute que si d'autres sports n'utilisent pas de couvertures chauffantes, ils n'ont pas les contraintes imposées par les équipes de F1, qui utilisent des pressions de pneus très basses, un paramètre difficile à contrôler.

"Il y a d'autres sports sans couvertures chauffantes, comme le GP2, mais il y a d'autres sports où les dimensions des roues sont différentes, et où les pressions de pneus sont bien plus hautes."

En NASCAR, le manufacturier unique Goodyear avait donné une pression de pneus minimale à utiliser à Fontana. Plusieurs équipes n'ont pas suivi ce conseil, et un festival de crevaisons s'en est suivi. Une situation qu'on aimerait évidemment éviter en Formule 1.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités