Crash de Bottas : Norris attend mieux de la part de top pilotes

Pris dans le carambolage du départ au GP de Hongrie, Lando Norris a déclaré qu'il s'attendait à mieux de la part des pilotes de pointe, en référence à l'erreur commise par Valtteri Bottas.

Lando Norris avait pris un bon départ au GP de Hongrie dans des conditions humides et avait notamment dépassé Valtteri Bottas avant le freinage du premier virage. Toutefois, cette position a précipité sa chute puisque le Finlandais s'est manqué au moment de ralentir, a percuté l'arrière de la McLaren et a envoyé le Britannique dans la Red Bull de Max Verstappen.

Des quatre voitures impliquées dans cet incident, trois ont abandonné, dont Norris pour qui il s'agit de la première course de la saison sans le moindre point. Interrogé par Motorsport.com après son retour dans le paddock au Hungaroring sur la difficulté à juger du point de freinage dans ces conditions, le pilote McLaren a reconnu que ce n'était "pas facile" mais qu'il s'attendait à mieux de la part de pilotes de pointe.

Lire aussi :

"Nous sommes tous en Formule 1 pour une raison, parce que nous sommes de bons pilotes et que nous savons où freiner, où juger les zones de freinage et ainsi de suite, surtout quand c'est mouillé, surtout lors du premier tour de la course", a déclaré Norris.

"Mais il est évident que certains ont mal jugé la situation. C'est ce qui est ennuyeux, on s'attend à un peu plus de la part de ceux qui sont à l'avant du peloton. Mais aussi, ils ne luttent pas souvent, ils sont plutôt seuls [en piste] et ne sont pas dans le peloton en train de respirer l'air sale comme nous le faisons. Alors peut-être qu'ils n'en ont pas l'expérience, et qu'ils doivent l'apprendre un peu plus."

Norris a par ailleurs révélé que Bottas s'était excusé auprès de lui juste après l'incident : "Il a dit qu'il était désolé. Bien sûr, cela ne change rien maintenant, c'est le point négatif."

Après une enquête déclenchée par les commissaires à la suite de l'incident, Valtteri Bottas a été jugé entièrement responsable de cette "collision évitable" et a écopé d'une pénalité de cinq places de recul sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique, au retour de la trêve. Le Finlandais n'est pas le seul dans ce cas puisque Lance Stroll a reçu la même sanction pour une infraction similaire, le Canadien accrochant Charles Leclerc et Daniel Ricciardo après un freinage manqué.

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Wolff assume la décision d'avoir laissé Hamilton en piste au restart
Article précédent

Wolff assume la décision d'avoir laissé Hamilton en piste au restart

Article suivant

Red Bull craint la perte d'un autre moteur après l'accident de Pérez

Red Bull craint la perte d'un autre moteur après l'accident de Pérez
Charger les commentaires