Réactions
Formule 1 GP des Pays-Bas

Le crash de Sargeant provoqué par un problème hydraulique

Le directeur de Williams, James Vowles, a indiqué que l'accident de Logan Sargeant lors du Grand Prix des Pays-Bas avait été provoqué par un problème hydraulique survenu à la suite d'un passage trop appuyé sur un vibreur.

Logan Sargeant, Williams W45

Vingt-quatre heures après s'être accidenté en qualifications après son tout premier passage en Q3, Logan Sargeant a de nouveau été victime d'une sortie de piste ce dimanche en course. L'Américain avait fait partie des pilotes partis en tendres qui ne s'étaient pas arrêtés quand l'averse est arrivée au premier tour et avaient fait le choix de rester en piste.

Il était en dernière position quand, dans la 15e boucle, il a abordé le virage 8, touchant le vibreur intérieur avant d'être envoyé hors piste de l'autre côté et de terminer sa course dans les Tecpro. Juste après sa sortie, il a pointé du doigt un souci à la radio : "Je ne sais pas ce qui s'est passé. Quelque chose a cassé à l'avant droit quand j'ai touché le vibreur."

Son directeur, James Vowles, a confirmé que c'était effectivement le contact appuyé avec le vibreur qui avait déclenché le problème hydraulique qui allait causer la perte de l'Américain. "Après examen de la situation, il est encore très tôt, mais ce que je peux expliquer, c'est ceci", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Il y a un vibreur à la corde, et il a roulé sur ce vibreur plusieurs fois."

"Ce n'était pas la première fois de la course, nous avons trouvé au moins trois ou quatre occasions avant cela. Il a également roulé dessus vendredi. À cet endroit précis, il y a un pic de charge assez important à travers le plancher, et cela aboutit à une situation où, dès qu'il le touche, nous perdons toute pression hydraulique."

"Lorsque vous perdez la pression hydraulique dans une F1, vous n'avez plus de direction [assistée], ni rien d'autre. Il ne pouvait donc pas s'en rendre compte en quelques millièmes de seconde. Mais ce ne sont pas les mêmes circonstances [qu'en qualifications]. Nous devons comprendre cela de notre point de vue."

L'accident de Logan Sargeant lors des qualifications.

L'accident de Logan Sargeant lors des qualifications.

Sargeant a concédé qu'il avait à l'esprit l'incident des qualifications quand il était en slicks au début de la course sur la piste détrempée. "Les 15 premiers tours ont été délicats, car j'ai été trop prudent et je ne voulais pas me crasher après ce qui s'est passé hier. J'ai perdu un peu trop de température dans ces conditions humides, ce qui m'a fait perdre beaucoup de temps. Mais à part ça, je commençais à retrouver mon rythme au fur et à mesure que la piste séchait."

"J'ai touché le vibreur à la corde du virage 8 et j'ai perdu l'hydraulique et la direction assistée. C'est ce qui m'a mis dans le pétrin. Et lorsque je suis passé sur la partie humide, je ne pouvais plus rien faire. Je ne sais pas exactement pourquoi cela s'est produit. C'est quelque chose que nous devons examiner, c'est sûr. Mais honnêtement, je suis déçu pour tous ceux qui ont fait des efforts pour que la voiture soit prête pour aujourd'hui, déçu pour l'équipe, une autre voiture détruite."

Au sujet du vibreur, il a ajouté : "Je l'ai utilisé tout le week-end, pour être honnête. Et ce n'est pas comme si je l'avais heurté très fort. Mais je l'ai utilisé tout au long du week-end. Tout allait bien, donc je ne sais pas trop."

À la question de savoir s'il n'aurait pas fallu faire rentrer l'Américain au stand en début d'épreuve, Vowles a reconnu qu'avec le recul cela aurait sans doute été un meilleur choix : "Il est facile d'y penser a posteriori, mais ce qui nous préoccupait, c'est qu'au troisième tour, il fallait s'engager d'une manière ou d'une autre, et nous l'avons fait."

"Mais je pense que si vous revenez en arrière et que vous vous demandez si nous aurions dû lui mettre les inters dans ces conditions difficiles ? Oui. Comme je l'ai dit, quelque chose d'autre a mal tourné [dans l'accident], et nous devons le comprendre. Mais cela lui aurait permis de gagner en confiance."

Lire aussi :

Avec Adam Cooper

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Albon pensait le top 10 perdu après le pari des slicks
Article suivant Russell regrette des infos météo "totalement erronées" chez Mercedes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse