Les crashs ont coûté plus de 2M€ à Toro Rosso en 2018

partages
commentaires
Les crashs ont coûté plus de 2M€ à Toro Rosso en 2018
Par : Benjamin Vinel
2 janv. 2019 à 18:20

La Scuderia Toro Rosso révèle que les accidents subis par ses pilotes lors de la saison 2018 de Formule 1 lui ont coûté plus de deux millions d'euros.

Avec cinq abandons liés à des accrochages pour Pierre Gasly et son coéquipier Brendon Hartley, Toro Rosso fait partie des écuries qui ont subi le plus d'accidents en course, aux côtés de Renault, Sauber et Haas. D'où un bilan forcément peu optimal d'un point de vue financier.

Lire aussi :

"Nous avons connu des temps forts et des courses qui n'étaient vraiment pas bonnes", déclare Franz Tost pour Motorsport.com. "Les temps forts étaient relativement clairs : Gasly a fini quatrième à Bahreïn – c'était une course solide – et il a également fait une bonne course à Monaco [septième] et à Budapest où il a fini sixième. Spa était une bonne course, car nous ne nous attendions pas à y marquer des points, mais nous avons fini neuvième, et à Mexico, il a fini dixième."

Photos :

"Puis nous avons connu beaucoup d'accidents. Cette année, les accidents nous ont coûté 2,3M€ à eux seuls. Le gros crash entre Gasly et [Romain] Grosjean à Barcelone, où Gasly ne pouvait rien faire, et le crash avec Ocon en France. Puis le gros crash avec [Lance] Stroll et Hartley au Canada, et le problème à Silverstone [où Hartley a connu une sortie de piste à haute vitesse en essais suite à une rupture de suspension]. À Monza, Brendon a été touché en même temps par Stoffel Vandoorne et Marcus Ericsson. Les quatre roues étaient quasiment arrachées. Ce n'était vraiment pas bon."

Ces 2,3 millions d'euros représentent 1,75% du budget annuel de Toro Rosso en 2018, qui s'élevait à un peu plus de 130M€ selon RaceFans. L'équipe transalpine s'est classée neuvième chez les constructeurs, avec 33 points au compteur.

Propos recueillis par Oleg Karpov

La voiture accidentée de Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel