Dakar - Abandon Sainz : "Je referais la même chose"

Lors des premiers tests F1 de Jerez, Carlos Sainz avouait ne pas avoir grand-chose à dire sur les débuts de son fils Carlos Jr avec l'équipe Toro Rosso

Lors des premiers tests F1 de Jerez, Carlos Sainz avouait ne pas avoir grand-chose à dire sur les débuts de son fils Carlos Jr avec l'équipe Toro Rosso. "Il sait bien mieux que moi ce qui se passe dans le garage", souriait-il, ouvrant la porte à un autre type de conversation.

Message reçu! Après avoir débriefé avec le champion Espagnol sur le dernier Dakar, ToileF1 a également creusé les thèmes de l'expérience, de la motivation, et de la performance humaine...

A quel point l'expérience est-elle importante pour le développement du projet Dakar de Peugeot? Stéphane Peterhansel a expliqué avoir été séduit par celui-ci en raison du fait qu'il s'agissait de quelque chose de différent, dont le point de départ était une page blanche...
"Oui, bien sûr, l'expérience compte beaucoup, y compris celle des pilotes. Stéphane et moi avons essayé de donner autant que possible une base à l'équipe. Mais même comme ça, la meilleure chose qui pouvait arriver était que Peugeot complète le rallye.

Nous avons franchi cette étape. C'était le meilleur résultat à atteindre, et maintenant, eux-mêmes savent ce qu'il faut faire; à quoi s'attendre, quels peuvent être les problèmes pour la prochaine génération de cette auto".

D'un point de vue personnel, êtes-vous critique avec vous-même pour ce qui s'est produit sur la cinquième étape [Sainz a abandonné suite à un bris mécanique lié à une erreur d'appréciation, ndlr]
[Hésite] "Non… Vous savez, sur le Dakar, quand vous roulez dans la poussière, ce n'est pas si facile… Parfois il faut prendre des risques pour passer l'auto qui se trouve devant, car sinon, vous restez derrière pour toujours!

Bien entendu, j'aurais aimé que ça ne se produise pas, mais parfois il faut être là, et prendre des décisions. J'ai pris la décision de m'approcher dans la poussière et j'ai pris une pierre. C'est… C'est comme ça! Je referais la même chose demain si j'étais dans la même position".

Vous avez insisté pour que Peugeot teste plus cette année. Quelle est la meilleure façon de gagner de l'expérience? Faut-il le faire en Amérique Latine, ou n'importe où?
"Je pense que le Maroc est un bon endroit pour tester. Faire un rallye-raid en Afrique peut aussi être un bon test pour le Dakar. En Amérique Latine, il y a le problème de la température, qui est vraiment importante à prendre en compte".

Qu'est-ce qui vous motive, vous, Carlos Sainz, à revenir chaque année sur le Dakar et vous dire : "OK, je remets tout à plat, je me lance un nouveau défi"?
"Je pense que j'ai encore le feeling que je veux le faire; que je peux bien le faire pour une équipe. Le jour où je penserai que je n'aurai plus la vitesse des leaders, ou que je n'aurai plus la motivation, alors je pense que je resterai chez moi! "

Vous le faites pour la performance ou le plaisir personnel?
"Je le fais parce que j'ai la passion ; je veux le faire, j'aime ça. Pour moi, c'est la chose la plus importante".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Stéphane Peterhansel
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités