Dakar - L'édition 2015 n'échappe pas à la tragédie

Épique, le Dakar reste également une course à hauts risques, trop souvent endeuillée

Épique, le Dakar reste également une course à hauts risques, trop souvent endeuillée. Malheureusement, l'édition 2015 n'échappera pas à la règle. Au lendemain de

la grosse frayeur d'un motard français avec Carlos Sainz

, le pilote moto polonais Michal Hernik est décédé lors de la 3e étape, mardi, entre San Juan et Chilecito.

Hernik a été retrouvé sans vie à quelques hectomètres de la piste tracée pour la spéciale, mais rien ne permet encore d'expliquer ce qui est arrivé, "le concurrent ne présentant apparemment aucun signe extérieur d'accident", selon la direction de course.

"Constatant la perte du signal Irritrack du concurrent à 14h37 et informée de son absence à l'arrivée de la spéciale à 15h16, la direction de l'épreuve a décidé de lancer les recherches du pilote à15h23", détaille un communiqué. "Un hélicoptère médicalisé à localisé le pilote à 300 mètres de la piste à16h03. Le médecin du bord n'a pu malheureusement que constater le décès du pilote."

Âgé de 39 ans, Michal Hernik participait pour la première fois au Dakar, où il occupait la 84e place au classement général. Il avait notamment participé à l'Abu Dhabi Desert Challenge en 2014 et au Rallye du Maroc en 2013, épreuves qu'il avait terminées.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Carlos Sainz , Michal Hernik
Type d'article Actualités