Dakar - Laia Sanz, portrait d'une battante

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose, mais Laia Sanz est en train de se faire un patronyme dans le haut du peloton de la catégorie moto

Son nom ne vous dit probablement pas grand chose, mais Laia Sanz est en train de se faire un patronyme dans le haut du peloton de la catégorie moto. Laia Sanz, de son vrai nom Laia Sanz Pla-Giribert, dossard 29, est une femme de défis qui détonne au sein d'un bivouac essentiellement masculin.

Une pilote au palmarès bien garni aussi. Jugez plutôt : treize titres de championne du monde de trial féminin, deux au championnat du monde d'Enduro, trois médailles d'or aux X-Games [compétition annuelle de sports extrêmes, NDLR]. Et puis le Dakar...

Depuis ses débuts sur la classique du rallye-raid, la jeune espagnole a chaque année survolé la catégorie moto féminine. En dépit de galères parfois, comme cette édition 2012, lorsqu'elle se blesse au poignet lors de la quatrième étape et que son "porteur d'eau" chargé d'effectuer la reconnaissance des spéciales, Marc Guasch, se blesse grièvement.

Malgré la douleur aussi bien physique que mentale, Laia poursuit sa route, seule, et réussit à rallier l'arrivée à la 39e position. Une performance saluée à l'époque par la totalité du bivouac.

Cette année, elle fait partie du programme Honda HRC, aux côtés de pilotes de calibre comme Joan Barreda (actuellement leader de l'épreuve), Paulo Gonçalves et Helder Rodrigues. Difficile de soutenir la comparaison face à des pilotes aussi aguerris, mais Laia ne se laisse pas impressionner et réalise jusqu'ici un Dakar sans faute, avec pour meilleur résultat une sublime huitième place lors de l'étape 4, reliant Chilecito à Copiapo.

Interrogée sur le fait d'être une femme au milieu d'un plateau gonflé à la testostérone, Laia relativise : "J'ai commencé la moto quand j'avais quatre ans, en piquant la bécane de mon frère pour aller m'entraîner avec mon père ! Puis je me suis mise à la compétition. Les catégories féminines n'existaient pas à l'époque vous savez, je n'ai pas eu d'autre choix que de courir avec les garçons. Donc j'ai l'habitude !"

C'est certain, Laia Sanz est une femme marchant à l'objectif et au dépassement personnel, et affiche une motivation sans faille : "L'an passé, je m'étais fixée comme but de finir 25e... Et j'ai finalement terminée 15e ! Ce ne sera pas facile de faire mieux cette année, mais je fais tout pour".

Laia Sanz pointe actuellement à la quatorzième place au général, à 1h23 de son coéquipier Joan Barreda. Elle est donc en bonne voie pour atteindre une nouvelle fois son objectif. Et c'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Paulo Goncalves , Helder Rodrigues , Marc Guasch , Joan Barreda , Laia Sanz
Type d'article Actualités