Dakar - Présentation de l'étape 7 : Direction la Bolivie !

{{Iquique => Uyuni Spéciale : 321 km Liaisons : 396 km}}Aujourd'hui, seules les autos seront de sortie et auront la primeur de s'aventurer sur le troisième et dernier pays visité par le Dakar version 2015 : la Bolivie

{{Iquique => Uyuni
Spéciale : 321 km
Liaisons : 396 km}}

Aujourd'hui, seules les autos seront de sortie et auront la primeur de s'aventurer sur le troisième et dernier pays visité par le Dakar version 2015 : la Bolivie. Les motards ne prendront quant à eux la route que demain pour ce qui constituera la deuxième étape marathon de cette année.

Marathon d'abord en raison de la très longue liaison menant au départ de la spéciale. Les concurrents devront en effet se lever dès potron-minet pour avaler les quelques 392 premiers kilomètres qui les attendent. Ils traverseront le magnifique Parc national Pampa del Tamarugal, pour une ascension à 3 500 mètres d'altitude.

Ils passeront ensuite la frontière et évolueront sur les vastes plateaux boliviens, jusqu'à la province de Cercado et la ville d'Oruro. Le départ de l'étape du jour y sera alors donné, et les pilotes mettront le cap au Sud en direction d'Uyuni.

Ils longeront ainsi les lacs de sel devenus célèbres au fil des éditions, et plus précisément l'immense salar d'Uyuni. Devenu un lieu incontournable du Dakar grâce à la beauté de ses paysages, le salar d'Uyuni est aussi connu pour le lithium qui en est extrait, et qui est utilisé pour la fabrication des batteries nécessaires aux véhicules électriques.

Par ailleurs, les pilotes devront ici soigner leur navigation en raison des nombreuses intersections qui jalonnent la route. Les pneumatiques seront alors mis à rude épreuve, en raison du caractère corrosif du terrain et de son aspect cassant.

Les concurrents parviendront enfin à Uyuni, déclarée "capitale du Dakar" depuis l'an dernier, en raison de la qualité de l'accueil réservé à l'épreuve. Cette septième étape étant une étape marathon, les pilotes seront dénués d'assistance au bivouac. Cela signifie qu'en cas d'ennui mécanique, il faudra mécaniquer seul le soir, afin d'envisager sereinement le retour sur Iquique le lendemain.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités