Ticktum plus proche que jamais de la Super Licence

partages
commentaires
Ticktum plus proche que jamais de la Super Licence
Par : Benjamin Vinel
19 nov. 2018 à 13:29

Grâce à sa victoire au Grand Prix de Macao, Dan Ticktum est plus proche que jamais de la Super Licence.

Dan Ticktum, Motopark Academy en tête au départ
Podium : Le vainqueur Dan Ticktum, Motopark Academy
Dan Ticktum, Motopark Academy
Le vainqueur Dan Ticktum, Motopark Academy
Dan Ticktum, Motopark Academy
Podium : Le vainqueur Dan Ticktum, Motopark Academy
Dan Ticktum, Motopark Academy
Le vainqueur Dan Ticktum, Motopark Academy
Le vainqueur Dan Ticktum, Motopark Academy

Il y a un mois et demi, Dan Ticktum n'avait pas le moindre point de Super Licence à son actif en vue de l'année 2019, ce qui l'avait d'ailleurs empêché de tester en F1. La situation est désormais bien différente.

La saison 2018 de F3 Europe a trouvé sa conclusion mi-octobre, et s'il n'est pas parvenu à vaincre Mick Schumacher pour le titre, le protégé de Red Bull a néanmoins obtenu le rang de vice-Champion, et les 25 points de Super Licence qui vont de pair.

Lire aussi:

Ensuite, le 1er novembre, la FIA a modifié la réglementation sportive pour allouer cinq unités au vainqueur du Grand Prix de Macao, déjà remporté par Ticktum l'an passé. Cela portait son total à 30, et voilà que le Britannique s'est imposé à nouveau dans cette prestigieuse course de Formule 3, avec brio. Il atteint donc 35 points de Super Licence sur les 40 requis.

En effet, il ne reste plus qu'à décider comment obtenir les dernières unités nécessaires. Les instances nationales (telles que la FFSA en France) peuvent en accorder cinq supplémentaires en vue de la licence de Degré A, qui permet de tester une Formule 1 lors d'essais privés officiels ; Ticktum a cherché à savoir si ce pourrait être le cas pour la Super Licence, mais la FIA s'y est montrée défavorable.

La seule option semble donc être de participer au Toyota Racing Series, championnat disputé en Nouvelle-Zélande durant l'été austral, en janvier et en février, avec une monoplace développant 200 ch. Brendon Hartley, Lance Stroll et Lando Norris, entre autres, s'y sont illustrés par le passé.

Les pilotes y sont habituellement bien moins expérimentés que ne l'est Ticktum, et ce dernier n'est donc pas très inquiet : "Je ne pense pas qu'il y aura beaucoup de pilotes capables de me menacer dans ces championnats-là, sans vouloir paraître trop présomptueux. Tant que je suis dans la bonne équipe et que je fais le nécessaire, j'espère pouvoir atteindre ces 40 points d'ici l'an prochain."

En théorie, il suffirait à Ticktum d'être vice-Champion pour atteindre les 40 points de Super Licence, puisque le premier de TRS en marque sept, et son dauphin cinq. Cependant, si moins de 16 concurrents sont classés au général – ce qui était le cas lors de l'édition 2018 –, seuls 75% des points sont attribués. Le titre rapporterait alors 5,25 unités, tout juste ce dont l'Anglais a besoin. 

Lire aussi:

Dans un contexte où le deuxième baquet Toro Rosso n'est toujours pas officiellement attribué, Ticktum fait donc valoir ses arguments, même si la Super Formula est déjà convaincue de l'avoir dans ses rangs en 2019.

"Je crois que je suis prêt pour la F1. Je pense avoir bien progressé ce week-end, dans la façon dont je travaille – je m'améliore toujours. Mais je pense pouvoir dire avec certitude qu'une année dans une catégorie telle que la Super Formula pourrait m'aider encore plus, donc dans tous les cas, ça me va. Quelle que soit la situation dans laquelle je me retrouve, je m'assurerai d'en tirer le meilleur", conclut-il.

Propos recueillis par Jonathan Noble

 
Article suivant
Ricciardo a pris des "uppercuts" en 2018

Article précédent

Ricciardo a pris des "uppercuts" en 2018

Article suivant

Deux ans après la F1, Button a retrouvé le plaisir de courir

Deux ans après la F1, Button a retrouvé le plaisir de courir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , Formule 3 , Autres monoplaces
Pilotes Dan Ticktum
Auteur Benjamin Vinel