Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
29 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
113 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
253 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
267 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Ricciardo : Non, je n'ai pas fui Verstappen !

partages
commentaires
Ricciardo : Non, je n'ai pas fui Verstappen !
Par :
28 févr. 2019 à 10:15

Daniel Ricciardo affirme qu'il ne "fuyait pas la bataille" avec Max Verstappen lorsqu'il a quitté Red Bull pour rejoindre Renault en vue de la saison 2019 de Formule 1.

Lors du tournage du documentaire Netflix sur la saison 2018 de Formule 1, qui sortira le 8 mars, Christian Horner se serait demandé si Ricciardo "faisait le bon choix de carrière" suite à l'annonce surprise de l'Australien l'été dernier. D'après The Telegraph, dans un épisode, Horner déclare : "Je présume qu'il fuit la bataille."

Lire aussi :

Ricciardo et Verstappen entretenaient une relation positive chez Red Bull, mais Ricciardo a reconnu que la gestion de leur accident au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2018 était "l'une des petites pièces" qui l'ont mené à décider de quitter l'équipe. Verstappen a ensuite pris l'avantage sur Ricciardo en piste, bien que ce dernier ait été frappé par des problèmes de fiabilité en quantité anormale.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 se crashent
 

Dans une interview avec le média australien EFTM, Ricciardo a été interrogé sur les propos rapportés de Horner, selon lesquels il "fuyait la bataille" avec Verstappen. "Tout d'abord, et je suis sûr qu'il n'est pas le seul à être de cet avis, je vois pourquoi les gens pourraient penser ça ou le dire", indique le nouveau pilote Renault. "Chacun a son avis. Cela ne sort pas de nulle part. C'est comme ça."

"Bien sûr, je dis que non, ce n'est pas vrai. J'adore les belles batailles. Cela dépendait plus de moi que de Max. Il y avait beaucoup de raisons, et c'est moi qu'elles concernaient. Primo, je l'ai déjà dit à plusieurs reprises et je pense que certains le comprendront, j'ai passé cinq ans chez Red Bull. Ils avaient remporté quatre titres mondiaux et je suis arrivé juste après ça. Au début, je pensais que j'allais gagner un titre mondial en l'espace de cinq ans. Ça n'a pas été le cas, et nous n'en avons jamais été proches. Je ne suis pas amer à ce sujet, c'est ce qui s'est passé."

Par cette décision, Ricciardo a rejoint l'écurie d'usine d'un motoriste qui n'avait pas le niveau des références Mercedes et Ferrari ces dernières années. Cependant, le septuple vainqueur en Grand Prix a déjà indiqué qu'il pensait que le risque d'échec était plus grand s'il restait chez Red Bull, qui vient d'adopter les unités de puissance Honda.

"Mon potentiel à devenir encore plus frustré dans cet environnement était trop fort, et je ne veux pas être le type de personne mécontente et amère qui se demande toujours ce qu'il aurait pu en être et regrette de ne pas avoir rejoint Red Bull dès 2013. Max n'avait donc rien à voir avec ça. Mais je comprends pourquoi certains pourraient le penser", conclut-il.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, devant Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

Article suivant
Ferrari a découvert la cause de l'accident de Vettel

Article précédent

Ferrari a découvert la cause de l'accident de Vettel

Article suivant

Photos - Jeudi à Barcelone

Photos - Jeudi à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Scott Mitchell