Ricciardo ne regrette pas d'avoir quitté Red Bull

Quatre ans après son départ de Red Bull Racing, Daniel Ricciardo s'en va par la petite porte. Regrette-t-il son choix de carrière ?

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

À l'été 2018, Daniel Ricciardo prenait la décision de quitter Red Bull Racing pour rejoindre Renault. La marque au taureau était ainsi délaissée par son poulain après plus de dix ans dans son giron, alors que Ricciardo lui avait offert sept de ses onze dernières victoires.

Bien sûr, le contexte était complexe. Max Verstappen était en train de prendre le pouvoir à Milton Keynes, tandis que Ricciardo, en dehors de deux beaux succès en Chine et à Monaco, alternait des arrivées entre la quatrième et la sixième place avec des abandons, la plupart sur problème mécanique. Au total, ce sont huit Grands Prix dont l'Australien n'a pas vu le drapeau à damier cette année-là – dont quatre avant la trêve estivale, lorsqu'il a pris sa décision.

Ricciardo est ainsi passé par Renault F1 Team, où l'ambition de devenir un top team ne s'est pas matérialisée, puis chez McLaren, où il n'a jamais trouvé la clé en dehors d'une victoire méritée au Grand Prix d'Italie. Outrageusement dominé par son coéquipier Lando Norris, il a accepté bon gré mal gré de se laisser pousser vers la sortie malgré un contrat valide, si bien qu'il ne courra pas dans l'élite en 2023. Or, pendant ce temps, Red Bull enchaîne les victoires et désormais les titres mondiaux. De quoi regretter ce choix fait il y a quatre ans ?

"En vérité, je ne le regrette pas", assure Ricciardo. "Certes, les gens pourraient dire que ma carrière n'a pas bien tourné après Red Bull, que j'ai passé deux ans chez Renault puis deux ans chez McLaren. Je le comprends de ce point de vue, ça ressemble à un échec, pour ainsi dire. Mais je sais ce que je ressentais : il fallait que je tente, il fallait que je tourne la page. Certes, je n'ai remporté aucun titre mondial, rien du tout, depuis que j'ai quitté Red Bull. Mais je me sens authentique vis-à-vis de moi-même, et avec tout ce que j'ai appris et traversé, je me sens quand même mieux."

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing lors de la photo d'équipe

Le départ de Ricciardo s'est fait dans une ambiance joviale chez Red Bull

"Je le répète, il n'y a absolument aucune garantie en 2024. Mais je sens sincèrement que si j'arrivais d'une manière ou d'une autre à retrouver un baquet dans une écurie de pointe, je me débrouillerais mieux. Je pense que je serais épanoui dans cette position. Et je pense vraiment que j'avais besoin de sortir un peu de ma coquille à l'époque, même si sur le papier, les résultats ne sont pas forcément ce qu'ils auraient été si j'étais resté."

"Il y a quelques jours, j'ai regardé les temps forts de la saison 2018. Et je crois que j'ai eu huit ou neuf abandons. C'était une saison rude, surtout vu comme elle a commencé avec deux victoires lors des six premières courses. Après ça, ça a été une saison cauchemar pour moi. Ainsi, même si j'étais avec une excellente équipe à l'époque, je n'avais plus du tout d'énergie. Alors si je repense à ce moment et à ce que je ressentais, c'était la bonne chose à faire pour moi. Même si sur le papier, bien sûr, on pourrait dire que je n'aurais jamais dû partir."

Ricciardo a par ailleurs salué le soutien que lui a apporté son ancien coéquipier Sebastian Vettel dans ces temps difficiles. "Il m'a appelé plusieurs fois cette année, il a simplement été un ami, il a montré qu'il tenait à moi et il a pris de mes nouvelles, comme le ferait un véritable ami. Et avoir de tels amis est extrêmement important, mais ce n'est pas si courant sur la grille. Les pilotes s'entendent bien et nouent des amitiés, mais avoir une amitié plus profonde avec les gestes qu'il a faits cette année et la gentillesse qu'il m'a témoignée cette année, c'était inattendu, d'une certaine manière. C'est super sympa. Vraiment super sympa", conclut l'octuple vainqueur en Grand Prix.

Propos recueillis par Adam Cooper

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent La F1 avance sur son objectif de "calendrier parfait"
Article suivant Gasly : C'est moi qui ai choisi de mettre les slicks

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse