Ricciardo a senti Renault intimidé par son arrivée

Désormais pilote McLaren, Daniel Ricciardo courait chez Renault lors des deux saisons précédentes. Une collaboration qui a commencé avec une certaine timidité du côté de l'équipe, d'après le principal intéressé.

Ricciardo a senti Renault intimidé par son arrivée

C'est à l'été 2018 que Daniel Ricciardo a pris la décision de quitter son nid, Red Bull, pour se lancer dans l'aventure Renault – décision audacieuse compte tenu du fait que le Losange était solidement installé en milieu de grille tandis que Red Bull jouait régulièrement le podium et parfois la victoire. Il a ainsi remplacé Carlos Sainz au sein d'une structure d'Enstone qui n'avait pas eu un pilote doté d'un tel palmarès depuis Kimi Räikkönen en 2013.

Lire aussi :

Dans un entretien publié par la chaîne YouTube d'Optus, une entreprise australienne de télécommunications avec laquelle il dispose d'un partenariat et où il occupe le poste officieux de "directeur de l'optimisme", Ricciardo ne cache pas avoir eu le sentiment que certains de ses nouveaux collègues étaient intimidés.

"C'est quelque chose à quoi l'on essaie plus ou moins de ne pas penser, ou que l'on ne veut jamais admettre", reconnaît le natif de Perth. "Bien sûr, ce n'est pas le cas avec tout le monde, mais je mentirais si je disais que je n'ai pas remarqué ça à l'occasion. C'était notamment le cas quand je suis passé de Red Bull à Renault. C'était le transfert le plus médiatisé cette saison-là, et je crois que pas mal de gens chez Renault ont dû lire trop d'articles et de gros titres, si bien que mon arrivée paraissait plus importante pour eux."

"Lors de mon premier jour, les gens étaient trop timides pour me dire bonjour. Si j'allais me présenter, on voyait qu'ils se demandaient : 'Pourquoi est-ce qu'il me parle ? Je ne suis pas si important'. On voyait que certains d'entre eux étaient vraiment dans leur coquille. Je me sentais mal, car je me disais : 'Je n'essaie pas de vous subjuguer, j'essaie juste d'être sympa et de construire quelque chose'. On le sent, parfois."

"Je pense que la meilleure manière d'éviter ça est d'être authentique, d'être soi-même et de leur faire savoir qu'on est juste comme eux, qu’on est un être humain. Nous avons tous des sentiments. Nous avons aussi une passion et un amour pour la même chose, et ça, c'est très cool."

Ricciardo s'est propulsé à la cinquième place du championnat avec Renault l'an passé et connaît désormais une saison très difficile chez McLaren, actuel neuvième du classement général avec 50 points au compteur quand son coéquipier Lando Norris, troisième, en compte 113.

partages
commentaires
Le dramatique comeback de Mark Donohue en F1

Article précédent

Le dramatique comeback de Mark Donohue en F1

Article suivant

Sato : Juger le rookie Tsunoda "n'est pas juste"

Sato : Juger le rookie Tsunoda "n'est pas juste"
Charger les commentaires