Ricciardo rassuré sur son rôle dans l'accrochage avec Bottas

Daniel Ricciardo a longtemps cru être complètement responsable de l'accrochage avec Valtteri Bottas au premier virage, mais la vidéo l'a rassuré sur son rôle dans cette collision.

L'un était en pole position, l'autre septième sur la grille : Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo pouvaient tous deux légitimement espérer un beau résultat au Grand Prix de Mexico. Contre toute attente, ils se sont rencontrés au premier virage – avec un contact qui les a relégués en fond de peloton et, en fin de compte, les a empêchés de marquer des points.

Abordant ce premier virage à trois de front avec Lewis Hamilton et Max Verstappen, Bottas a freiné plutôt tôt avant de prendre la corde derrière ses deux adversaires, mais Ricciardo, qui se trouvait à l'intérieur de Pérez juste derrière, a commis un blocage de roue et a ensuite envoyé la Mercedes en tête-à-queue avec une légère touchette.

"Mon souvenir du premier virage est que j'ai pris un très bon départ et ça se présentait très bien", explique le pilote McLaren. "Je me suis positionné à l'intérieur de Pérez et je me rappelle avoir fait un blocage de roue à un moment. J'ai rejoué cette scène dans ma tête pendant les 70 tours suivants et je croyais avoir percuté Valtteri à cause de mon blocage de roue. Forcément, je m'en voulais."

"Mais en regardant le replay, on dirait que j'ai fait le blocage de roue en allant tout droit et que ça s'est arrangé avant que je tourne. Et on dirait qu'il n'y avait simplement pas assez de place. Valtteri s'est manifestement rabattu, s'attendant probablement à avoir une piste un peu dégagée, mais Pérez et moi étions là."

"Je ne rejette pas vraiment la faute sur Valtteri, évidemment. C'est moi qui l'ai heurté. Mais franchement, en regardant le replay, je pense juste que c'est un incident du premier tour, même si j'ai peut-être été optimiste."

Les commissaires de course ont décidé de ne pas mener d'enquête sur cet incident, et Ricciardo ne regrette pas son approche agressive du départ. "Je pense que c'est l'une de ces ouvertures où si l'on n'y va pas, quelqu'un d'autre y va et on se retrouve avec la courte paille. Évidemment, je suis déçu. Et je vais être sévère avec moi-même, je ne veux jamais gâcher ma course au premier tour. Mais disons, s'il est possible de me sentir mieux, que je me sens légèrement mieux après avoir vu le replay. C'était un très petit contact, en fait. Mais nous savons qu'il en faut peu pour endommager ces voitures", conclut l'Australien.

Lire aussi :

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux
Article précédent

"On s'est fait Tsunoder" : Horner blâme les réseaux sociaux

Article suivant

Le petit jeu de Mercedes et Red Bull pour le point du meilleur tour

Le petit jeu de Mercedes et Red Bull pour le point du meilleur tour
Charger les commentaires