Dans le rail ce matin, Sutil avoue sa faute à Monaco

Avant les premiers essais libres à Monaco,Adrian Sutil ne cachait pas avoir à sa disposition une C33 au comportement capricieuxet difficile à comprendre

Avant les premiers essais libres à Monaco,

Adrian Sutil ne cachait pas avoir à sa disposition une C33 au comportement capricieux

et difficile à comprendre. L’Allemand ne pensait sans doute pas si bien dire, alors qu’il aura été le premier à heurter le rail de sécurité ce week-end dans les rues de la Principauté.

Mais si la C33 reste rétive, Sutil avoue sans concession que cette sortie de piste est avant tout la conséquence d’une erreur de sa part. « J’ai eu du survirage dans le virage 5 et je suis allé heurter le rail », raconte-t-il. « Les pneus n’étaient pas en température et c’était difficile de garder la voiture sous contrôle. Mais c’était de ma faute. »

Les dégâts étant minimes, Sutil a pu reprendre la piste cet après-midi et semble rassuré par ce qu’il a pu voir du comportement de sa monoplace à la fin de la deuxième séance. Mais on est encore loin du compte malgré tout.

« A la fin de la deuxième séance, nous avons pu faire quelques tours avec les pneus supertendres, ce qui a bien fonctionné. L’équilibre de la voiture est correct. Globalement, nous avons encore des problèmes à résoudre. La maniabilité doit être améliorée. A l’accélération et au freinage, c’est encore difficile de garder la voiture sous contrôle. »

Douzième chrono de la première séance, la plus représentative pour le moment, Esteban Gutiérrez a de son côté le sentiment de voir les choses évoluer dans le bon sens. « Je pense que nous avons travaillé dans la bonne direction. Pendant la séance matinale nous avons fait quelques changements sur la voiture et c’était mieux. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Esteban Gutiérrez
Type d'article Actualités