Débat - Daniil Kvyat, le bon choix pour Red Bull ?

partages
commentaires
Débat - Daniil Kvyat, le bon choix pour Red Bull ?
27 oct. 2016 à 12:58

Il y a trois ans, alors que Daniil Kvyat était titularisé chez Toro Rosso aux dépens d'António Félix da Costa à l'âge de 19 ans seulement, nous nous demandions si Red Bull avait fait le bon choix.

La même question se pose aujourd'hui, la structure de Milton Keynes ayant choisi de maintenir sa confiance au Russe chez Toro Rosso malgré la concurrence du pilote français Pierre Gasly pour ce baquet.

L'équipe internationale de Motorsport.com vous donne son opinion, très diverse, sur la décision prise par Red Bull pour la saison 2017.


 Charles BRADLEY - Rédacteur en chef international, Motorsport.com

On attend énormément des pilotes de Formule 1, quel que soit leur âge, et surtout s'ils font partie du programme Red Bull. Il est facile d'oublier que Daniil Kvyat n'a que 22 ans. Et qu'il a marqué plus de points que Daniel Ricciardo l'an dernier. Et qu'il a fini deuxième en Hongrie l'an dernier. Et qu'il était sur le podium en Chine avant de devoir laisser la place à Max Verstappen chez RBR.

Ce serait une expérience difficile pour quiconque, mais depuis un superbe Grand Prix de Singapour, Kvyat a retrouvé son niveau. Cette expérience le rendra plus fort, et il a certainement mérité cette deuxième chance. Maintenant, il doit la saisir.


 Stefan EHLEN - Rédacteur en chef, Motorsport.com Allemagne

Red Bull est certainement fidèle à sa parole en conservant Kvyat. Ils ont toujours dit qu'il aurait l'opportunité de se racheter. C'est pourquoi ils le conservent pour l'an prochain. Cependant, je suis un peu surpris car Red Bull a utilisé différentes tactiques par le passé et n'a pas hésité à se débarrasser des pilotes qui, à leurs yeux, avaient échoué.

Kvyat est en Formule 1 depuis trois ans et va obtenir une quatrième saison, donc ils doivent voir quelque chose en lui. Et ce qu'ils voient doit être un potentiel de classe mondiale ; autrement, ils ne l'auraient pas conservé chez Toro Rosso. L'objectif doit être de le faire revenir chez Red Bull Racing. Autrement, ils seraient en train de développer un pilote qui pourrait ensuite rejoindre une autre équipe, et ce n'est pas souhaitable. Il a donc une véritable opportunité. Mais maintenant, c'est clair qu'il doit briller.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

 Pablo ELIZALDE - Directeur de la rédaction européenne, Motorsport.com

Comme beaucoup l'ont dit, il aurait été injuste de la part de Red Bull d'abandonner Kvyat après cette saison, surtout vu qu'ils lui ont compliqué la tâche en le faisant rétrograder chez Toro Rosso après seulement quelques courses cette saison. Kvyat est trop jeune et s'est montré trop prometteur pour être mis dans une situation où il peinerait à trouver un volant pour l'an prochain, donc sa reconduction n'est que juste.

Gasly ne sera peut-être pas d'accord, mais c'est ainsi que fonctionne le programme Red Bull, et il devra l'accepter et être patient. Même Stoffel Vandoorne a dû attendre plus longtemps qu'il ne l'aurait souhaité.


 Erwin JAEGGI - Journaliste F1, Motorsport.com Pays-Bas

Je me rappelle avoir discuté avec Daniil en 2013, l'année où il a remporté le titre GP3. Il était absolument convaincu qu'António Félix da Costa allait obtenir le volant Toro Rosso. Mais peu après, c'est lui qui a été confirmé par l'équipe de Faenza.

Sa promotion chez Red Bull en 2015 a été rendue possible par le départ de Sebastian Vettel chez Ferrari, mais aussi par la pointe de vitesse qu'il a démontrée. Cela dit, il était encore un diamant brut lorsqu'il a été propulsé chez Red Bull après seulement une année chez Toro Rosso. Malheureusement pour lui, la saison dernière a vu l'arrivée de Max Verstappen, un talent rarissime destiné à devenir un très grand pilote.

Kvyat a connu quelques difficultés au début de l'année à cause de la pression qu'il ressentait, mais Red Bull est conscient de sa rapidité. C'est pour ça qu'il a obtenu l'opportunité de continuer son développement dans une écurie moins huppée. Ce diamant a besoin d'être poli, mais je ne doute pas que lorsqu'il aura l'opportunité de briller de façon plus constante, il aura un bel avenir devant lui. Je pense que Red Bull le voit aussi.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11

 Oleg KARPOV - Journaliste F1, Motorsport.com Russie

Je pense qu'en F1, les gens oublient facilement les choses. Daniil Kvyat a marqué plus de points que Daniel Ricciardo l'an dernier, après que l'Australien lui-même a écrasé Sebastian Vettel la saison précédente. Et Daniil n'a certainement pas eu la vie facile avec un si bon coéquipier dans sa deuxième campagne en F1 seulement. Or, la saison dernière était la pire de Red Bull, donc quand Daniil était très performant, il ne faisait pas mieux que quatrième, comme à Monaco ou au Mexique.

Cette année, RBR est de retour parmi les meilleures équipes, mais Daniil n'a simplement pas eu la moindre opportunité de faire ses preuves dans cette voiture. Certes, il a connu un début de saison difficile, mais on oublie qu'il n'a pas pu prendre le départ en Australie à cause d'une défaillance et qu'il est monté sur le podium en Chine. On ne peut qu'imaginer ce qu'il aurait fait en Espagne ou à Monaco avec la RB12, mais on l'a privé de cette opportunité, pour quelque raison que ce soit.

Ses difficultés en milieu de saison n'étaient pas seulement dues à ses soi-disant problèmes psychologiques (je doute d'ailleurs que beaucoup de pilotes auraient supporté une telle situation) mais aussi à de nombreux problèmes mécaniques, notamment à Monaco et à Bakou, où il s'était qualifié dans le top 10. Je pense que Red Bull en a vu suffisamment ces derniers temps et a pris une décision raisonnable.

Red Bull avait une autre option avec Gasly, et je pense que Pierre lui-même aurait pu saisir cette opportunité, mais il ne l'a pas fait. Sa saison n'a pas été parfaite non plus. Il a eu un accident en essais libres à Monaco et a manqué la pesée en qualifications, provoquant une disqualification qui a gâché son week-end ; il a lâché la victoire au dernier tour à Bakou ; il s'est mis dans les graviers au Red Bull Ring alors qu'il était en tête. Ce ne sont pas des choses que le Dr. Marko souhaite voir de la part de ses pilotes. Il est très rapide, très talentueux, mais la Formule 1 est un monde cruel. Il faut qu'il soit patient et qu'à partir de maintenant, il saisisse toutes les opportunités de briller.

Le vainqueur Pierre Gasly, PREMA Racing

 Felipe MOTTA - Rédacteur en chef, Motorsport.com Brésil

Pour moi, c'est une bonne décision de la part de Red Bull, car je ne pense pas qu'ils aient un jeune pilote préparé à qui donner un baquet. Kvyat a fait un excellente saison l'an dernier et a mal commencé cette année. Pour moi, il a beaucoup souffert lorsqu'il est retourné chez Toro Rosso. Un retour chez Red Bull ? Il va devoir faire bien davantage pour l'obtenir.


 Guillaume NAVARRO - Rédacteur en chef, Motorsport.com France

Red Bull a promu Verstappen dans le team A pour ne pas le perdre en fin de saison, pas pour punir Kvyat. Horner et Marko n'avaient pas le choix.

Sans parler de ce qu’il a montré chez Toro Rosso pendant son début de parcours F1, Daniil Kvyat a profité – et on ne peut le lui reprocher ! – du contexte de départ de Sebastian Vettel chez Ferrari pour se voir propulsé dans l’équipe A. Inutile de dire que ni Red Bull, ni le principal intéressé n’avaient envisagé ce scénario : le placement de Kvyat chez Red Bull peut être vu comme de la fierté du management, désireux de ne pas perdre la face et de montrer à Vettel qu’il était remplaçable. Désormais, on peut suggérer que c’est cette même fierté qui contraint en partie Red Bull à conserver Kvyat chez Toro Rosso : ne pas le garder en F1 alors qu’il roulait avec l’équipe A en début d’année reviendrait à admettre que ces 18 derniers mois ont été une grossière erreur de gestion et une perte de temps.

Mais le fait est que Kvyat ne vole pas sa place dans un baquet qu’il n’aurait peut-être simplement jamais dû quitter. L’alternative de la filière Red Bull, incarnée par Pierre Gasly, n’était pas des plus attractives : le Français passe après un Max Verstappen étincelant, qui a placé de nouveaux standards d’attente des dirigeants. On sait aussi le team A complet pour plusieurs saisons. Dès lors, quand le protocole veut que les pilotes de l’équipe-mère doivent tout de même se sentir menacés par la jeune garde, il est difficile d’imaginer Ricciardo et Verstappen stimulés par Gasly chez Toro Rosso. Kvyat, lui, maintiendra Sainz sur ses gardes, d’autant que tous deux viseront au terme de l’année 2017 les mêmes volants – sans doute chez Renault, Williams et Force India.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11, et Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09, en bagarre

 Benjamin VINEL - Responsable formules de promotion, Motorsport.com France

Je dois reconnaître que j'étais assez curieux de connaître la décision de Red Bull, car elle n'était pas évidente. Red Bull a la réputation d'être assez dur avec ses pilotes et l'a encore prouvé avec la promotion de Max Verstappen chez Red Bull Racing aux dépens de Daniil Kvyat. Le Russe a connu une période de vache maigre chez Toro Rosso cette année, même s'il a un peu regagné en compétitivité récemment. Cette annonce lui donne un sursis, mais on peut douter de son avenir chez Red Bull sur le long terme.

À vingt ans, Pierre Gasly était considéré comme favori pour s'emparer du baquet de Kvyat, étant en lutte pour le titre GP2. Selon certains, Gasly a déçu cette année en GP2 parce que son coéquipier Antonio Giovinazzi a marqué plus de points pour sa première saison dans la discipline ; c'est un argument pertinent. Cependant, ce que je vois, c'est que le Français est généralement le plus rapide mais a commis quelques erreurs (parfaitement soulignées par mon collègue Oleg) et a subi bien des coups du sort également.

Gasly mérite un baquet en Formule 1, mais Kvyat aussi. Si j'avais dû prendre la décision, peut-être aurais-je choisi Gasly, mais Kvyat mérite de rester.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Prochain article Formule 1
Ferrari - Les circuits à fort appui ne nous sont pas favorables

Previous article

Ferrari - Les circuits à fort appui ne nous sont pas favorables

Next article

9 histoires à connaître du Grand Prix du Mexique

9 histoires à connaître du Grand Prix du Mexique

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniil Kvyat Shop Now , Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Commentaire