Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Un décalage vers 2026 plus probable qu'un report pour Imola

La perspective de voir le Grand Prix d'Émilie-Romagne se dérouler en 2023 est quasi nulle. L'annulation décidée ce mercredi pourrait en revanche ouvrir la voie à une prolongation d'un an du contrat liant l'épreuve à la Formule 1.

Les fans à Imola

La catastrophe qui touche le nord de l'Italie, et qui a fait au moins cinq morts selon un bilan provisoire, a conduit les organisateurs du Grand Prix d'Émilie-Romagne à renoncer à son organisation en fin de semaine. La décision, "prise en accord avec les autorités et la Formule 1", est intervenue dans un contexte qui devenait de plus en plus compliqué, aussi bien sur le plan logistique que moral. Elle a été unanimement saluée par les acteurs du championnat.

La priorité est naturellement donnée aux secours et à l'assistance pour venir en aide aux personnes sinistrées. C'est ce qui fait l'objet de toutes les attentions sur place. Logiquement relégué au second plan, le sport reprendra ses droits en temps voulu. Quant au championnat 2023, il entamera sa tournée européenne à Monaco la semaine prochaine.

Pour les promoteurs du Grand Prix d'Émilie-Romagne, la manière dont les choses se sont décidées est importante. Essentiellement parce que la clarté est de mise entre l'Automobile Club d'Italia, organisateur de l'épreuve, et Liberty Media, propriétaire de la Formule 1. L'annulation décidée d'un commun accord "pour cause de force majeure" évite tout imbroglio contractuel ou perte financière irréversible pour les promoteurs.

Le GP d'Émilie-Romagne n'aura vraisemblablement pas lieu en 2023.

Le GP d'Émilie-Romagne n'aura vraisemblablement pas lieu en 2023.

Sur le papier, la formulation choisie dans l'annonce officielle faite à la mi-journée laisse la porte ouverte à un report. C'est en fait une habitude pour une telle situation, que l'on a par exemple connue à plusieurs reprises il y a trois ans lorsque la pandémie de Covid s'est déclarée. Sauf que de manière plus réaliste, voir la F1 se rendre à Imola pour un Grand Prix en 2023 paraît désormais hautement improbable, alors que le calendrier est particulièrement chargé et offre peu de possibilités dans les mois à venir.

Président de l'ACI, Angelo Sticchi Damiani est le premier à le reconnaître. Et si sa préoccupation du moment est clairement ailleurs, le scénario qui pourrait être privilégié serait d'ajouter une année supplémentaire à l'actuel contrat qui lie Imola à la Formule 1, et qui court jusqu'à la saison 2025.

"Je suis profondément attristé par ce qui se passe en Émilie-Romagne", a réagi Angelo Sticchi Damiani ce mercredi. "L'annulation était inévitable face à une situation aussi dramatique. Compte tenu de la complexité du calendrier, il est raisonnable d'imaginer que l'édition 2023 se tiendra en 2026. Mais pour l'instant, ce n'est certainement pas une priorité".

Les organisateurs, qui communiqueront dès que possible des informations aux spectateurs qui comptaient assister au Grand Prix, ont tenu à "remercier les plus de 3000 personnes qui étaient venues à Imola pour organiser et rendre possible" la tenue de l'épreuve.

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent L'annulation du GP d'Émilie-Romagne fait l'unanimité
Article suivant Charles Leclerc est "coincé chez Ferrari" selon Damon Hill

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse