Décalé en avril, le GP d'Australie fait confiance au futur calendrier

Il a été annoncé que le Grand Prix d'Australie aura lieu en avril pour la deuxième fois de son histoire, ce qui en fera le début de saison le plus tardif depuis un championnat du monde 1988 qui avait également débuté le 3 avril.

Andrew Westacott, PDG de l'Australian Grand Prix Corporation, s'est confié à Motorsport.com à la suite de cette annonce ; selon lui, le statut de premier Grand Prix de la saison n'est pas mis en danger par le fait que la course de Melbourne soit plus tardive que d'habitude.

"Je n'ai aucun doute à ce sujet", déclare-t-il. "C'est une décision de la FOM de commencer la saison entière à la date qu'ils ont proposée, et en conséquence logique du fait que l'Australian Grand Prix Corporation détienne les droits de la première course, quand la saison commencera, notre course aura lieu - et il se trouve que c'est le 3 avril cette année".

Lire aussi : Vers un calendrier 2016 chamboulé et resserré

D'après Westacott, la décision de commencer la saison plus tard prise par Formula One Management a bien pour but de condenser le calendrier 2016. "Nous n'en avons pas parlé en détail, mais c'était sous-entendu", poursuit-il.

"Je ne sais pas quels changements ont été apportés à d'autres courses, mais si nous envisageons une saison de 20 ou 21 courses, la condenser sera plus rentable, et les équipes de Formule 1 essaient toujours de faire les choses de façon plus rentable, du point de vue des coûts et du transport".

L'heure du départ devra changer

Bien que ce ne soit pas encore confirmé, la course devra revenir à une heure de départ plus traditionnelle dans l'après-midi.

L'heure d'été prenant fin à 2h00 le matin de la course, le coucher de soleil est prévu pour 18h10 le soir du 3 avril, ce qui signifie qu'un départ à 16h00 serait trop tardif. Par conséquent, on peut s'attendre à ce que la course débute à 15h00.

"Nous devrons ajuster l'heure", reconnaît Westacott. "Nous n'avons pas finalisé le timing, mais ce que nous avons convenu avec le Formula One Management, c'est que lors des trois ou quatre prochaines semaines, nous allons étudier la situation pour se mettre d'accord sur l'heure de départ qui nous convient à Melbourne, et qui leur convient du point de vue de la télévision".

"Je suis plutôt détendu à ce sujet, car je pense que ce sera génial pour les fans localement, génial pour les fans en Asie, et génial pour ceux qui se réveillent pour le début de la saison en Europe", conclut-il.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités