Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Résigné, Vettel ne promet qu'une bataille contre Red Bull

partages
commentaires
Résigné, Vettel ne promet qu'une bataille contre Red Bull
Par :
22 juin 2019 à 14:55

Sebastian Vettel prendra le départ depuis une décevante septième position sur la grille de départ du GP de France 2019, quatre positions derrière son équipier Ferrari Charles Leclerc.

Septième des qualifications du Grand Prix de France, Sebastian Vettel entrevoit un Grand Prix compliqué, dimanche, après avoir été incapable de se mêler à la lutte pour une place en seconde ligne de la grille de départ comme son équipier Charles Leclerc, troisième – sans même parler de venir gêner les Mercedes dans leur duel pour la pole position. 

Lire aussi:

Le pilote allemand a débuté le week-end avec un nuage noir au-dessus de la tête, toujours préoccupé par la tentative de récupération de la victoire du GP du Canada par Ferrari après sa pénalité de cinq secondes reçue pour un retour approximatif en piste, consécutivement à une erreur de pilotage. Par la suite, c'est un Vettel inhabituellement ténébreux que l'on a régulièrement entendu dans la radio et vu dans le paddock séance après séance, jusqu'à des qualifications lors desquelles l'Allemand a semblé très perplexe au sujet du comportement de sa Ferrari qui ne lui a pas offert le même ressenti tour après tour, et particulièrement dans le moment crucial de la Q3, quand se jouent les positions des dix premiers sur la grille.

Vettel a tout d'abord perdu le bénéfice de sa première tentative de tour chronométré en Q3 après une montée de rapports manquée en courbe, l'ayant vu sortir de la trajectoire et ruiner son tour. Contraint de repasser par les stands et occupant alors la neuvième position devant seulement Giovinazzi, qui n'avait pas pris la piste, Vettel n'a pas pu sortir de grande référence du chapeau dans son ultime tour en fin de Q3, et a échoué derrière la Red Bull de Verstappen et les deux McLaren de Norris et Sainz.

"Je ne sais pas ce qui s'est produit, mais j'ai perdu tellement d'élan que ça ne servait à rien de finir le tour", commente-t-il, visage fermé, au sujet de sa première tentative en Q3. "Je me sentais bien sur certains tours et pas sur d'autres, et je n'ai pas tiré le meilleur de l'auto à la fin. C'est décevant, je ne sais pas pourquoi je n'ai pas eu le grip dans certains tours par rapport à d'autres. Je suis déçu que cela arrive à ce moment de Q3. Ce n'est pas le pas qu'on attendait mais nous avons un bon rythme de course". 

Lire aussi:

Vettel ne laisse cependant aucun doute sur le fait qu'il ne voit pas Ferrari lutter pour la victoire dimanche, et que l'issue du Grand Prix de France pourrait être une huitième victoire des Flèches d'Argent en autant de GP. "Mercedes est loin devant mais nous sommes dans la bataille avec Red Bull, je pense", lâche-t-il, résigné.

Au championnat du monde, Sebastian Vettel occupe la troisième position avec 62 points de retard sur Lewis Hamilton et 12 d'avance sur Max Verstappen, qui prendra le départ depuis la quatrième position.

Article suivant
Hamilton en pole malgré une "rafale" qui l'a déstabilisé

Article précédent

Hamilton en pole malgré une "rafale" qui l'a déstabilisé

Article suivant

Leclerc explique ses messages radio à propos de Vettel

Leclerc explique ses messages radio à propos de Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie Qualifications
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Guillaume Navarro