Verstappen-Hamilton : le recours de Mercedes a été rejeté

Le recours en révision intenté par Mercedes concernant l'incident du GP de São Paulo entre Max Verstappen et Lewis Hamilton a été rejeté par les commissaires après un long examen.

Après le recours en révision de Mercedes concernant la décision de ne pas lancer d'enquête sur l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à São Paulo, les commissaires sportifs ont décidé de rejeter la requête de l'équipe dirigée par Toto Wolff.

Lire aussi :

Le droit de révision que Mercedes a demandé figure à l'article 14.1.1 du Code Sportif International et implique qu'"en cas de découverte d'un élément nouveau, significatif et pertinent qui n’était pas à la disposition des parties introduisant le recours au moment de la décision concernée, les commissaires sportifs [...] peuvent décider de réexaminer leur décision suite à l’introduction d’un recours en révision".

Dans le cas de la décision rendue par les commissaires, les éléments apportés par Mercedes consistaient en des images de la caméra embarquée de face de la Red Bull mais également en celles proposées par la caméra 360° intégrée au châssis de la monoplace, entre le cockpit et le train avant.

Les commissaires ont bien reconnu à ces deux éléments qu'ils étaient "nouveaux", "non disponibles au compétiteur" au moment de leur première décision et "pertinents". En revanche, ils ne les ont pas jugés "significatifs", c'est-à-dire pas de nature à apporter en eux-mêmes quoi que ce soit qui puisse les amener à considérer que la décision prise sur la base des autres images dont ils disposaient était erronée.

L'incident concerné s'est produit au 48e des 71 tours du Grand Prix disputé à Interlagos. Alors qu'ils luttaient en piste pour la position de tête, Verstappen a vu Hamilton prendre son aspiration et profiter du DRS dans la ligne droite à la sortie des S de Senna. Défendant sur l'intérieur, le Néerlandais a obligé le Britannique à aller sur l'extérieur de la piste. La Mercedes a pris l'avantage de quasiment toute sa longueur sur la Red Bull au moment d'aborder la zone de freinage.

À ce moment-là, le #33 a freiné plus tardivement et plongé à l'intérieur, repassant devant le #44 mais tirant droit vers la zone de dégagement. Le contact a alors été évité de peu par une manœuvre d'évitement de Hamilton. Les deux voitures sont ensuite sorties largement de piste, puisque la RB16B et la W12 se sont retrouvées à plusieurs mètres en dehors des limites, avant de regagner le circuit. L'incident a été "noté" par la direction de course puis, après examen sommaire des images alors disponibles, les commissaires ont décidé de n'ouvrir aucune enquête.

Après l'épreuve, Michael Masi, le directeur de course, avait toutefois expliqué en conférence de presse qu'il manquait une vidéo importante – à savoir la caméra embarquée de Verstappen au moment de l'incident –, que celle-ci pourrait être potentiellement déterminante et qu'elle avait été demandée car indisponible pour des raisons techniques au moment de la décision. Diffusée publiquement deux jours après la course, elle a incité Mercedes à demander d'exercer son droit de révision prévu par le Code Sportif International.

C'est ce jeudi que se tenait l'audience lors de laquelle les représentants de l'écurie allemande ont tenté de convaincre le même collège de commissaires du bienfondé de leur requête, a priori en s'appuyant uniquement sur les images de la caméra embarquée. La décision a été ajournée à ce vendredi et annoncée en ce début d'après-midi, après la fin des EL1 du Grand Prix du Qatar.

Finalement vainqueur du Grand Prix après avoir dépassé Verstappen au 59e tour, à l'endroit de sa première tentative infructueuse, Lewis Hamilton s'est montré très détaché vis-à-vis du recours de son écurie à Losail, théâtre du premier GP du Qatar de F1. Aussi, quand il lui a été demandé de réagir à l'incident d'Interlagos, il a répondu : "J'ai gagné. C'est comme ça que je vois les choses."

"C'était un bon week-end. C'était un jour difficile, c'était juste un week-end difficile. Et juste beaucoup d'émotions, mais nous y sommes arrivés. Nous n'avons pas abandonné. Nous sommes restés unis en tant qu'équipe. Nous avons obtenu le résultat dont nous rêvions et l'équipe le méritait pleinement, donc je ne regarde pas les autres incidents. Je me suis juste concentré pour essayer de remonter et de revenir ici dans les meilleures conditions possibles."

Lire aussi :
partages
commentaires
EL1 - Verstappen en tête devant Gasly
Article précédent

EL1 - Verstappen en tête devant Gasly

Article suivant

Retour du DAS : Hamilton rejette la théorie

Retour du DAS : Hamilton rejette la théorie
Charger les commentaires