Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Alfa Romeo C41 Italian GP livery

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Mattia Binotto a confirmé que l'unité de puissance Ferrari avait du retard par rapport à Mercedes et Honda. Quel est cet écart et à quel point affecte-t-il votre lutte avec Williams ?

Énormément. Sur les tracés de moteur encore plus. Sur des circuits comme Monza ou Spa, nous ressentons certainement beaucoup plus cet écart que sur d'autres pistes. Mais c'est comme ça, et même si sur certains circuits ils avaient un avantage avec l'unité de puissance, ça vient de nous. Nous pouvons le faire, nous l'avons montré, nous pouvons encore être devant eux en performance pure. J'espère juste que l'écart se réduira l'an prochain. Idéalement, il ne faudrait plus d'écart, ou dans l'autre sens.

Article précédent Williams : "Nous n'aurions jamais pensé à ce scénario"
Article suivant McLaren reste méfiant : "On nous a détruits" à Zandvoort

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse