Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Un écrou endommagé a provoqué l'abandon de Grosjean

partages
commentaires
Un écrou endommagé a provoqué l'abandon de Grosjean
Par :
, Writer
Co-auteur: Adam Cooper
18 mars 2019 à 13:02

L'équipe Haas pense que les dégâts causés à un écrou lors de l'arrêt raté de Romain Grosjean ont mené à son abandon lors du Grand Prix d'Australie.

Il y a un an, à Melbourne, les deux pilotes Haas avaient abandonné à cause de roues mal fixées durant les arrêts au stand. L'équipe occupait les quatrième et cinquième positions avant cela. Douze mois plus tard, Grosjean était septième derrière son équipier Kevin Magnussen avant un arrêt lent durant lequel Haas a essayé deux fois de remettre sa roue avant gauche.

Cela a fait reculer Grosjean dans le peloton, et il a abandonné 14 tours plus tard lorsque la roue s'est détachée. Le directeur de l'équipe, Günther Steiner, a expliqué que cet abandon "déjà vu" était le résultat d'un écrou ayant été endommagé durant l'arrêt compliqué.

"Lors de l'arrêt, on pouvait voir qu'il y avait un problème. Il a perdu sept secondes et la course était finie à ce moment-là, même s'il avait atteint l'arrivée, il n'y aurait pas eu de points", a déclaré Steiner. "Ils ont remis la roue, pour que nous ne la perdions pas comme l'an dernier. Mais après 15 tours, ça a mécaniquement cassé quelque chose car nous avions forcé."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur les circonstances exactes du problème, Steiner a révélé que "l'écrou a cassé", ajoutant qu'il "était mis, mais quand on l'enlève et le remet, ça l'endommage et le filetage casse."

En 2018, Haas avait admis que son désastre du Grand Prix d'Australie était en partie la conséquence d'un manque d'entraînement aux arrêts durant l'hiver. Interrogé au sujet d'un éventuel entraînement trop intensif et d'une tension trop élevée autour de ce processus suite à l'année dernière, Steiner se défend.

"Non, non, non, c'est difficile de définir à quel moment vous vous entraînez trop. Nous savons que ne pas s'entraîner ne fonctionne pas ! Je pense que nous avons fait de très bonnes préparations cette année. Je ne crois pas trop à la malchance, on provoque sa propre chance. Si l'on pense à l'an dernier, après l'Australie on n'a eu aucun problème, et on revient en Australie et il y en a de nouveau un. Que peut-on dire ? Je ne pense pas que ce soit un manque d'entraînement. Nous avons fait du bon travail mais ce sont des choses qui arrivent."

Il admet que Romain Grosjean reste optimiste au sujet de ce qu'il s'est passé : "Il était déçu. J'en ai parlé avec lui, ce qui est la bonne chose à faire, et je me suis excusé car ça ne devrait pas arriver. Mais il a un bon esprit car la voiture est bonne. Ce n'est pas sa dernière chance de marquer des points. C'est ce que j'ai dit aux gars, ne nous étendons pas trop sur ce qui aurait pu se passer en faisant telle ou telle chose. Concentrons-nous sur la manière de corriger le problème. Est-ce qu'on change les gens ? Nous apporterons une solution. C'est arrivé, c'est fait."

Magnussen a continué la course et l'a terminée à la sixième place, ce qui permet à Haas de quitter l'Australie en quatrième position au Championnat constructeurs : "Globalement, il y a davantage de positif que de négatif, et d'ailleurs vous ne me voyez pas en pleurs ou abattu", a conclu Steiner.

Article suivant
Honda soulagé par son podium mais conscient de l'écart à combler

Article précédent

Honda soulagé par son podium mais conscient de l'écart à combler

Article suivant

Bottas a désobéi à Wolff dans sa quête du meilleur tour

Bottas a désobéi à Wolff dans sa quête du meilleur tour
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Matt Beer