Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
76 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
89 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
112 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
132 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
146 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
160 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
188 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
195 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
216 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
266 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
279 jours

Le détail des dégâts sur le fond plat de Hamilton à Mexico

partages
commentaires
Le détail des dégâts sur le fond plat de Hamilton à Mexico
Par :
28 oct. 2019 à 11:59

Lewis Hamilton a subi des dégâts importants au niveau du fond plat lors du Grand Prix du Mexique, qui l'ont empêché de piloter comme il le souhaitait.

La Mercedes #44 a été endommagée dès le premier tour quand, alors qu'ils étaient côte à côte dans le virage 1, Max Verstappen a légèrement perdu l'arrière de sa Red Bull, dont le pneu arrière gauche est venu se loger dans le fond plat de Lewis Hamilton. Le Britannique n'a évidemment pas pu percevoir l'étendue des dégâts de cette zone hautement importante dans la performance aérodynamique des F1 modernes, mais a ressenti leur impact dans le comportement de sa monoplace. À l'arrivée, il s'est d'ailleurs vite enquis de l'état de sa W10.

Lire aussi :

Et les images ci-dessous sont claires quant à la réalité des dommages subis :

Mercedes AMG F1 W10 floor comparison

Les ailettes verticales ont ainsi disparu, tout comme une partie des fentes et plus globalement du bord d'attaque du fond plat. Tous ces éléments visent en temps normal à permettre à l'air de s'écouler vers l'extérieur en passant sur le dessus du plancher, ce qui permet de le "sceller" en empêchant l'air sale de s'y engouffrer et d'affecter la performance du diffuseur. Avec de tels dégâts, une moitié du diffuseur a plus travaillé que l'autre, faisant donc pencher l'équilibre de la monoplace vers un côté.

Hamilton a expliqué en conférence de presse avoir dû adapter ses réglages et son pilotage pour contrer les effets de ce déséquilibre, tout en affirmant qu'il n'avait jamais été totalement à l'aise. "En fait, je ne savais pas ce qui manquait ou était endommagé, mais l'équilibre était très différent."

"L'arrière était assez faible donc je glissais particulièrement dans les [virages à] haute vitesse. J'ai donc dû pas mal modifier mes réglages et je devais la piloter un petit peu différemment car, comme la stabilité de l'arrière n'était pas la même, il n'était pas possible d'attaquer de la même manière à l'entrée des virages. Je découvrirai probablement plus tard ce que nous perdions, mais j'imagine une bonne paire de dixièmes, probablement, juste en raison des dégâts sur le fond plat. C'est une zone assez sensible où se situent les pneus."

Les dégâts de Hamilton à Mexico étaient plus importants, en comparaison, que ceux du fond plat en Australie où le Britannique avait terminé second mais en étant incapable de suivre le rythme de Valtteri Bottas qui l'avait devancé de plus de 20 secondes à l'arrivée.

Avec Jonathan Noble, Scott Mitchell et Jake Boxall-Legge 

Article suivant
Piégé par la stratégie, Ferrari aurait pu "prendre plus de risques"

Article précédent

Piégé par la stratégie, Ferrari aurait pu "prendre plus de risques"

Article suivant

Un Kvyat "très énervé" s'en prend aux commissaires

Un Kvyat "très énervé" s'en prend aux commissaires
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard