Dennis attend impatiemment le rendez-vous espagnol

Sans vouloir minimiser le succès de Felipe Massa, l'autre grande performance de ce Grand Prix de Bahreïn fut le retour en force de McLaren

Sans vouloir minimiser le succès de Felipe Massa, l'autre grande performance de ce Grand Prix de Bahreïn fut le retour en force de McLaren.

Lewis Hamilton, le rookie surdoué, a terminé ce Grand Prix à seulement 2,3 secondes de Massa, prouvant au passage que la MP4-22 n'avait plus grand chose à envier à la F2007.

"Nous avons rejoint Ferrari", déclarait Hamilton à sa descente du podium. "J'ai eu une perte d'adhérence dans mon second relais et je n'ai pu attaquer comme je le voulais. Mais dès que j'ai remis des pneus durs, la performance est revenue."

La Formule 1 a entamé son break de quatre semaines avant d'aborder le Grand Prix d'Espagne, fief de Fernando Alonso. Cette période ne sera pas de tout repos pour tout le monde, on peut être sûr que les départements développement de Ferrari et McLaren ne chômeront pas.

"Ce qui me rend impatient d'être en Espagne c'est que cette course va démontrer à quel point nous aurons travaillé dur pendant la trève", explique Ron Dennis, patron de l'équipe britannique.  "Tout le monde est très motivé et cela va nous permettre de franchir un palier supplémentaire et d'être encore plus compétitifs."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités