Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
69 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
82 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
125 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
139 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
153 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
181 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
188 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
202 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
272 jours

Départ agité et gestion des pneus ont coûté cher à Force India

partages
commentaires
Départ agité et gestion des pneus ont coûté cher à Force India
Par :
5 avr. 2016 à 15:30

Force India a connu un Grand Prix de Bahreïn éprouvant, principalement en raison d’un début de course tumultueux, puis d’une dégradation pneumatique excessive. 

Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09, bloque une roue au freinage
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR11 et Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, précède son équipier Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 et Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09

Historiquement, le circuit de Sakhir a souvent réussi à Force India, qui y a régulièrement inscrit des points et même signé un podium en 2014 avec Sergio Pérez. Mais cette année, l’écurie indienne a énormément souffert à Bahreïn. À tel point que Nico Hülkenberg et Sergio Pérez ont été devancés par les deux Sauber et la Manor de Pascal Wehrlein, terminant aux 15e et 16e rangs. 

Hülkenberg a endommagé son aileron avant dès le premier tour, dans la bagarre des premiers mètres, l’obligeant à rentrer rapidement à son stand. 

"J’ai pris un mauvais départ", admet-il. "Au premier virage, soudainement, trois ou quatre voitures se sont retrouvées à l’intérieur et j’ai touché l’arrière de quelqu’un, ce qui a endommagé mon aileron avant et m’a forcé à m’arrêter au stand à la fin du premier tour."

Pour Pérez, la mésaventure fut presque identique, avec un arrêt au stand prématuré dès le deuxième passage, là aussi pour un aileron avant portant les stigmates d’un combat en piste. 

"Malheureusement, j’ai eu un contact avec Sainz dans le deuxième tour, ce qui a détruit ma course", regrette le Mexicain. "J’étais sur ses talons et, quand j’ai roulé dans les dépôts de gomme à l’intérieur, je ne pouvais plus suffisamment stopper la voiture."

Dégradation excessive

En plus de ces incidents survenus dans les deux premiers tours, les pilotes Force India ont rencontré des problèmes de dégradation anormale avec leurs pneumatiques. Ce qui était une force des monoplaces conçues à Silverstone par le passé n’a cette fois pas correctement fonctionné. 

"Nous avons essayé de revenir dans la course et de passer sur une stratégie à deux arrêts, mais c’était très difficile", précise Hülkenberg. "J’étais toujours dans le trafic et j’étais impliqué dans de nombreuses bagarres en piste, alors ma dégradation était très élevée."

Au final, l’Allemand a observé pas moins de quatre arrêts durant le Grand Prix, tandis que son coéquipier a lui aussi été victime des mêmes ennuis, alors qu’il disposait de trois trains de pneus supertendres neufs pour la course. 

Rebondir dès la Chine

Après ce week-end extrêmement compliqué à Bahreïn, Force India a l’intention de revenir dans le match dès le troisième Grand Prix à Shanghai, avec l’objectif de retrouver immédiatement les points. 

"Nous allons devoir nous réunir, tirer le positif du week-end, comme le rythme affiché en qualifications, et rebondir en Chine pour marquer les points que nous méritons", prévient Bob Fernley, directeur adjoint de l’écurie. 

Un sentiment confirmé par Hülkenberg, qui a le sentiment que Force India n’a pas montré son "véritable rythme" à Bahreïn, principalement à cause des incidents du premier tour.

Article suivant
Massa frustré par la stratégie de Williams à Bahreïn

Article précédent

Massa frustré par la stratégie de Williams à Bahreïn

Article suivant

Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn

Technique - Cinq équipes scrutées à Bahreïn
Charger les commentaires