Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
45 jours
09 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
101 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
136 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
150 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
178 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
185 jours
12 sept.
Course dans
192 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
210 jours
10 oct.
Course dans
220 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
234 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
241 jours

Le départ de Camilleri prive Ferrari d'un soutien de poids en F1

Laurent Mekies a expliqué que la démission du directeur général de Ferrari, Louis Camilleri, avait surpris tout le monde au sein de l'écurie.

Le départ de Camilleri prive Ferrari d'un soutien de poids en F1

La démission surprise du directeur général de Ferrari, Louis Camilleri, a été vécue en premier lieu comme un coup dur au sein de l'écurie du constructeur italien. Présent à Abu Dhabi pour diriger l'équipe ce week-end, en l'absence de Mattia Binotto, le directeur sportif Laurent Mekies a confirmé que ce scénario n'avait pas été envisagé et qu'il avait pris de court tout l'état-major de la Scuderia.

"Vous savez, c'était une surprise pour nous tous lorsque nous avons reçu l'information de notre président", confie le Français. "Aucun d'entre nous n'était au courant. C'est ainsi dans ce genre de situation. Vous avez vu ce que notre président a communiqué pour en expliquer les raisons. C'est compréhensible. Apparemment il a été fortement touché par le COVID, et même si sa vie n'était pas en danger, c'était dur. Je suis sûr que ce n'est pas la seule raison. Mais j'imagine qu'au stade où il en est, c'est quelque chose qui a certainement joué, c'est probablement quelque chose qui vous fait réfléchir différemment quant aux priorités."

Lire aussi :

Avec le départ de Louis Camilleri, la Scuderia perd un dirigeant très estimé, qui lui a apporté un soutien sans faille malgré une saison 2020 plus difficile que jamais, ce qu'a tenu à souligner fortement Laurent Mekies.

"C'est dommage compte tenu du soutien que nous recevions de la part de Louis, de Piero Ferrari, de notre président John [Elkann] par l'intermédiaire de Mattia, et qui a été incroyable ces deux dernières années, surtout cette année en période de crise", insiste-t-il. "On dit toujours que c'est en temps de crise que l'on voit comment les choses se passent, et le soutien a été incroyable. Il a sûrement été l'un de ceux qui ont donné le ton pour apporter ce soutien."

"La bonne nouvelle pour nous, c'est que notre président assure les responsabilités par intérim, et ça ne pourrait pas être mieux pour nous apporter de la stabilité et de la continuité dans le soutien. Nous allons essayer de terminer la saison sur une bonne note, tous ensemble, ici comme à l'usine avec Mattia et toute l'équipe de développement."

Profitant de s'exprimer devant la presse vendredi soir dans le paddock de Yas Marina, Laurent Mekies a également donné des nouvelles rassurantes de Mattia Binotto, rentré en Italie sans assister au dernier Grand Prix de la saison après être tombé malade.

"Il n'était pas très en forme lorsque nous étions ensemble lundi et mardi à Bahreïn, donc les médecins lui ont recommandé de rentrer en Italie pour se soigner correctement", précise-t-il. "Ça n'a rien à voir avec le COVID. Il va mieux. Nous avons discuté une dizaine de fois aujourd'hui [vendredi], donc il est très actif. Il se remet bien. Je suis sûr qu'il sera avec nous à distance tout au long du week-end, comme lorsqu'il n'était pas physiquement sur le circuit, et tout reviendra rapidement à la normale."

partages
commentaires
Alfa Romeo veut poursuivre sa collaboration avec Kubica

Article précédent

Alfa Romeo veut poursuivre sa collaboration avec Kubica

Article suivant

EL3 - Avantage Verstappen avant les qualifications

EL3 - Avantage Verstappen avant les qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Races
Auteur Basile Davoine