Départ canon puis déception chez Mercedes GP

Nouveau week-end difficile pour Mercedes GP, qui n'a vu qu'une seule de ses deux monoplaces rallier l'arrivée

Nouveau week-end difficile pour Mercedes GP, qui n'a vu qu'une seule de ses deux monoplaces rallier l'arrivée.

Après un départ canon des deux fléches d'argent, la suite s'est avérée très compliquée. Nico Rosberg peut maudire la stratégie de son équipe, qui avait misé sur une forte pluie en fin de course. Une erreur qui relègue l'Allemand à une bien pale neuvième place.

"J'ai pris un bon départ aujourd'hui et j'ai gagné trois places, ce qui était encourageant. En milieu de course, les pneus durs n'avaient plus aucune adhérence dans des conditions humides, nous avons donc pris la décision de mettre des intermédiaires. Malheureusement, la pluie n'a pas été si forte et nous avons du repasser en slicks, ce qui nous a coûté quelques positions," a déclaré Rosberg.

"J'ai attaqué très fort pour rattrapper Buemi et Di Resta, et je suis parvenu à combler l'écart, mais c'était impossible de les dépasser dans les derniers virages. Je n'ai donc pris que deux points, mais c'est toujours plus que l'an dernier. Maintenant, je suis impatient d'être aux deux prochaines courses après la pause. Spa et Monza sont des pistes à haute vitesse, où la puissance du moteur Mercedes-Benz dans notre voiture devrait être un avantage".

Michael Schumacher avait lui aussi pris un excellent départ, avant de rentrer dans le rang après avoir cédé face à la Ferrari d'Alonso. Finalement, c'est une panne de boîte de vitesses qui a obligé le septuple champion du monde à mettre pied à terre.

"Une fin malheureuse pour ma course aujourd'hui, quand j'ai subi un problème de boîte de vitesses qui m'a contraint à l'abandon. Autant que nous sachions, cela n'avait rien à voir avec le tête-à-queue que j'ai fait en me battant avec Felipe [Massa] pour éviter un contact. Au départ, nous avons joué un peu avec la pression des pneus car nous nous attendions à ce que la piste sèche rapidement, mais c'était très glissant pour conduire. Je suis rentré pour passer les pneus slicks un tour trop tard, mais évidemment nous pouvons nous occuper que d'une seule voiture à la fois. A partir de là, la course se déroulait normalement, mais je n'aurais pas été capable de progresser depuis la position où j'étais quand j'ai abandonné," a-t-il expliqué.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Nico Rosberg
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités