Départs sans aide - Une complexité qui offre une chance de plus à Rosberg

partages
commentaires
Départs sans aide - Une complexité qui offre une chance de plus à Rosberg
Par : Basile Davoine
15 août 2015 à 16:33

Le nez de Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06; Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T; et Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T au départ
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 à la sortie de la pitlane
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team devant Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 avec des capteurs

Nico Rosberg accueille les restrictions des aides au départ comme une chance supplémentaire d’essayer de battre Lewis Hamilton. Avec les procédures de départ qui seront davantage entre les mains des pilotes et beaucoup moins électroniques, dès le prochain Grand Prix à Spa, le pilote allemand considère que cela peut ajouter une corde à son arc. 

"J’aime ça car cela me donne l’opportunité d’essayer de battre Lewis dans ce domaine. Alors que jusqu’à présent c’était difficile car ce n’était pas vraiment dans les mains du pilote", estime le pilote Mercedes. 

Mais Rosberg ne peut pas encore avoir la moindre certitude, alors que Mercedes reste sur deux Grands Prix où les départs se sont plutôt mal passés, à Silverstone puis Budapest. Concernant la restriction des aides, il assure que cela va réellement complexifier les choses pour les pilotes. 

"Ce sera un challenge, vraiment, car jusqu’à maintenant c’était tellement contrôlé par les ingénieurs, qui faisaient les réglages et tout. Maintenant, en étant complètement entre nos mains, c’est un gros changement, donc ce sera intéressant. Ce sera facile de le faire, mais ce sera complexe de bien le faire", prévient-il. "La procédure est la même mais vous devez être plus réactif car l’embrayage ne sera pas dans la position parfaite. Ce sera assez compliqué, c’est sûr."

De l’inconstance à prévoir

Parmi les interdictions qui vont entrer en vigueur, il ne sera plus possible de modifier le point de patinage avec une aide électronique. Un domaine sur lequel les pilotes travaillent énormément durant tout le week-end pour préparer au mieux leur envol le dimanche après-midi.

"Le fait que nous ne puissions pas changer notre point de patinage et que nous ne puissions même pas faire une recherche du point de patinage ou un test, ce sera intéressant car l’embrayage varie beaucoup en température lors des départs", précise Rosberg. "S’il fait froid ou trop chaud, cela fera beaucoup de différence quant au couple délivré aux roues, et toutes ces choses-là. Ce sera intéressant de voir à quel point c’est différent pour chacun, et de notre côté il y a une chance que cela puisse être irrégulier."

Prochain article Formule 1
Le compte Instagram de Lewis Hamilton est-il digne de James Hunt?

Previous article

Le compte Instagram de Lewis Hamilton est-il digne de James Hunt?

Next article

La problématique à résoudre à Spa selon Lotus

La problématique à résoudre à Spa selon Lotus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Shop Now , Nico Rosberg Shop Now
Équipes Mercedes Shop Now
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités