Dépassements : La F1 peut désormais éviter les erreurs du passé, selon Lowe

partages
commentaires
Dépassements : La F1 peut désormais éviter les erreurs du passé, selon Lowe
Par : Scott Mitchell
23 sept. 2018 à 09:00

L'effort récent de la Formule 1 pour faciliter les dépassements peut éviter les écueils déjà rencontrés précédemment car les responsables de la discipline ont une arme qu'ils n'avait pas auparavant, selon Paddy Lowe.

Un projet indépendant de recherche et développement étudie comment rendre les luttes en piste plus aisées pour les pilotes, un premier changement ayant été introduit en vue de 2019 avant une plus grande refonte réglementaire en 2021.

Lowe, qui fut l'un des hommes-clés du Groupe de Travail sur les Dépassements (GTD) qui avait été mis en place en F1 il y a dix ans, a déclaré que la discipline reine n'avait jamais bénéficié d'une approche aussi poussée et que cela va lui permettre d'éviter les conséquences inattendues liés aux changements de règles. 

"Plus on peut travailler, mieux c'est", a déclaré le directeur technique de Williams. "Ce qui est bien, actuellement, c'est que la F1 dépense de l'argent sur de la recherche et du développement centraux concernant la performance aérodynamique, ce qui n'existait pas auparavant. Le GTD était juste un projet unique, avec une durée de vie limitée, qui était financé par les équipes, avec un contractant extérieur." 

Lire aussi:

"Je pense que si le GTD avait continué une année de plus, ils se seraient penchés sur les voitures qui avaient été créées et auraient envisagé une autre série de tests. Donc je pense que c'est une bonne chose que la F1 ait un staff permanent qui s'occupe de ce sujet. Cela améliorera la capacité de suivre ce qui se passe et d'empêcher beaucoup plus rapidement les effets secondaires indésirables s'ils surviennent."

Cependant, il avertit : "Ces choses peuvent toujours arriver, il est difficile de dire qu'elles ne vont plus se produire. Au final, les règles sont de plus en plus compliquées et elles ne sont pas explorées ou testées totalement par quelque moyen que ce soit."

Lowe affirme que les détails qui sont discutés concernant la reforme de 2021 pourraient être plus importants que le style, les équipes de F1 continuant d'aider en fournissant des données et en examinant des propositions. Il met également en avant le fait que les problèmes qui ont pu être rencontrés par le GTD original, en 2009, pourront être évités cette fois-ci.

"Je sais qu'au sein du GTD, quel que soit le nombre, nous l'avons quasiment réduit de moitié. J'ai vu que [Ross Brawn, le manager sportif de la F1] parlait de 50 à 80%, avec une référence particulière à la distance, ce qui semble être un exploit. Ce serait plus que ce qui a été accompli par le GTD."

"Ce qui est intéressant concernant le GTD c'est que dès que des gens ont introduit les plaques d'extrémité d'aileron avant qui écartaient le flux d'air, je pense que ça a été immédiat, ce qui était vu en soufflerie n'a pas été obtenu. Donc il sera intéressant de voir le pas en avant que nous ferons l'année prochaine et ensuite nous pourrons bâtir sur cela pour 2021."

La F1 a publié des images de concepts de voitures pour 2021 la semaine passée après qu'une photo a fuité avant le Grand Prix de Singapour. Ces concepts ont déjà été tempérés par certaines écuries et Lowe semble les rejoindre.

 
Prochain article Formule 1
Vettel n'a "jamais cru" à la supériorité de Ferrari sur Mercedes

Article précédent

Vettel n'a "jamais cru" à la supériorité de Ferrari sur Mercedes

Article suivant

Sainz : Renault doit être "très prudent" vis-à-vis Force India

Sainz : Renault doit être "très prudent" vis-à-vis Force India
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Scott Mitchell
Type d'article Actualités