Derrière Red Bull, un quart de seconde à combler pour Hamilton

Lewis Hamilton estime que l'avantage de Red Bull sur Mercedes en rythme pur est très clair à Spielberg, et il imagine difficilement pouvoir le combler en course.

Derrière Red Bull, un quart de seconde à combler pour Hamilton

Depuis qu'il a décroché la 100e pole position de sa carrière à Barcelone, Lewis Hamilton n'a plus excellé dans l'exercice du tour rapide. Ce samedi à Spielberg, théâtre de la séance de qualifications du Grand Prix de Styrie, le septuple Champion du monde a une nouvelle fois dû s'incliner face à un Max Verstappen décidément intraitable. 

En Q3, Hamilton a concédé un peu plus de deux dixièmes sur le poleman du jour, un écart qu'il estime être représentatif de ce qu'il sera en rythme de course d'après les données récoltées vendredi, en essais libres. Le Britannique estime ainsi qu'il sera très difficile de concurrencer Red Bull Racing dimanche à la régulière et sur le sec, mais entend évidemment jouer sa carte à fond.

"Ils ont été si rapides ce week-end, on a tout donné, et oui, ce n'était pas la plus géniale des séances", concède Hamilton. "Néanmoins on est quand même en première ligne après la pénalité [de Bottas], donc nous nous battrons en course demain."

"Ils ont globalement un quart de seconde d'avance sur nous ce week-end. Je crois que nous avons réussi à nous rapprocher en qualifications mais hier, en rythme de course, ils étaient 0"25 devant nous la plupart du temps, alors ce sera intéressant de voir si nous pouvons gérer ça ou non. Je ne pense pas que nous ayons le rythme pur pour les dépasser, c'est sûr. Nous pourrions juste être capables de les suivre. Je donnerai tout, évidemment, mais je parle de rythme. Peut-être que demain nous serons surpris, peut-être qu'il pleuvra. Qui sait ?"

Lire aussi :

S'il s'installera en première ligne dimanche, Hamilton le doit tout de même à la pénalité de trois places infligée à son coéquipier Valtteri Bottas qui, avec le deuxième chrono, était le plus proche de Verstappen aujourd'hui. Le Finlandais partira finalement cinquième et mise sur une course où "tout est possible"

"C'est dommage la pénalité, évidemment, car je vais partir cinquième demain", regrette-t-il après son incartade de samedi dans la voie des stands. "J'aurais préféré partir deuxième. C'était une séance de qualifications solide. Si je regarde les EL2 et les EL3, j'ai encore eu un peu de mal avec le set-up mais nous avons trouvé la bonne direction. Les sensations étaient bien meilleures dans la voiture, et j'ai eu l'impression d'en tirer le meilleur."

partages
commentaires
La grille de départ du Grand Prix de Styrie

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix de Styrie

Article suivant

Gasly "vraiment satisfait" de sa sixième place

Gasly "vraiment satisfait" de sa sixième place
Charger les commentaires