Des discussions entre Pirelli et les pilotes sur les pneus pluie

partages
commentaires
Des discussions entre Pirelli et les pilotes sur les pneus pluie
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: Fabien Gaillard
26 nov. 2016 à 10:32

Pirelli est prêt à envisager une nouvelle philosophie pour ses pneus pour piste humide, à la suite de discussions avec les pilotes à Abu Dhabi, vendredi soir.

Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène derrière la voiture de sécurité
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11 en lutte pour une position
Fernando Alonso, McLaren F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Marcus Ericsson, Sauber C35 and Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 battle for position
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso

Mario Isola, manager de Pirelli, assistait au briefing des pilotes afin de discuter en longueur du problème des pneus pluie suite aux inquiétudes exprimées par nombre de pilotes après le Grand Prix du Brésil.

Isola a parlé longtemps avec les pilotes - et notamment le directeur du GPDA Sebastian Vettel - pour mieux comprendre ce qu'ils attendent des pneus pluie et les éclairer sur les difficultés de créer des gommes pour les conditions pluvieuses.

S'exprimant sur ce que les pilotes ont demandé à Pirelli, Isola déclare : "Nous avons eu une discussion assez intéressante sur les différents points de vue avec la plupart d'entre eux. J'ai récolté beaucoup de retours utiles pour comprendre la direction que nous voulons prendre pour ce produit."

Définir l'objectif

Isola a expliqué qu'il voulait aller de l'avant et prendre en compte les requêtes des pilotes, pour mieux travailler sur une nouvelle philosophie sur les conditions de piste requises pour l'intermédiaire et le pneu pluie.

Il a clairement indiqué qu'il n'était pas question de rendre le pneu pluie parfait pour des conditions de mousson, parce qu'alors, cela pourrait empêcher les pilotes d'avoir des pneus convenables pour un circuit qui est moins détrempé.

"On ne peut pas avoir un pneu pluie extrême pour la F1 qui ne fonctionne que dans des conditions d'humidité extrême et [en même temps] sur une piste qui est presque sèche. Donc nous devons prendre une décision."

"Avons-nous besoin d'un produit qui est plus pour des conditions humides ? C'est OK actuellement ou veulent-ils faire évoluer l'intermédiaire ? Quel est l'objectif ? Une fois que nous avons défini l'objectif, il est possible de développer le produit dans la direction qu'ils veulent. Mais nous devons définir l'objectif."

"Nous pouvons aller de l'avant avec un produit qui est plus convenable pour des conditions de plus forte pluie, mais ensuite nous devons aussi évaluer toutes les conséquences. Ont-ils besoin de passer plus tôt au pneu intermédiaire ?"

"Il faut considérer tous les différents aspects de n'importe quelle décision. C'est le point qui est important à discuter pour moi. Une fois que nous sommes d'accord, nous allons tous dans la même direction."

Un possibilité est de donner à Pirelli la compétence de créer des pneus pluie sur mesure, qui sont adaptés à différentes circonstances, car les exigences pour la piste humide de Silverstone sont très différentes de celles pour Monaco.

"Un aspect que nous avons considéré dans notre analyse a été qu'avec les mêmes pneus pluie et intermédiaires, nous sommes allés à Silverstone, Suzuka ou des circuits qui sont à haute énergie, avec un tarmac abrasif, et nous sommes allés à Monaco, au Brésil ou d'autres circuits qui sont doux [avec les pneus] ou avec des conditions froides."

"Devons-nous considérer le développement de peut-être deux pneus pluie différents ? Pas pour prendre les deux à chaque Grand Prix, mais nous nominons, donc pour Monaco nous aurions le type 1 et pour Silverstone nous aurions le type 2. C'est aussi une possibilité."

Sainz heureux

Le pilote Toro Rosso, Carlos Sainz, a indiqué qu'il était heureux de la façon dont les discussions avec Isola se sont déroulées, car il a déclaré que sa priorité était d'avoir un pneu qui n'était pas susceptible de générer de l'aquaplaning.

"Personne n'était en colère. Personne ne critiquait trop. Je pense que nous avons tous essayé d'aider la FIA à prendre la bonne décision. Nous avons tous essayé d'aider Pirelli à créer un meilleur pneu."

"Nous essayons de donner des retours de pilotes pour essayer d'améliorer le spectacle l'année prochaine et concernant la sensation avec les pneus Pirelli pour conditions de pluie. L'aquaplaning est la principale inquiétude en ce moment et c'est ce qui peut créer un gros accident."

"La visibilité dépend du pilote et d'à quel point il veut courir, mais avoir une voiture arrêtée au milieu de la ligne droite et 20 autres pilotes qui arrivent à 300 km/h est vraiment ce qui crée la situation dangereuse."

Prochain article Formule 1
EL3 - Vettel et Verstappen en trublions pour les qualifications ?

Previous article

EL3 - Vettel et Verstappen en trublions pour les qualifications ?

Next article

Mécaniciens Hamilton/Rosberg - Wolff calme encore le jeu

Mécaniciens Hamilton/Rosberg - Wolff calme encore le jeu

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités