Des explications mais pas d'excuses pour Vettel en 2014

Après avoir survolé la concurrence au volant d'une Red Bull taillée pour lui lors des dernières années, Sebastian Vettel a soudainement dû faire face à de nombreuses difficultés

Après avoir survolé la concurrence au volant d'une Red Bull taillée pour lui lors des dernières années, Sebastian Vettel a soudainement dû faire face à de nombreuses difficultés. En 2014, le quadruple Champion du Monde n'a pas encore remporté la moindre course, malgré une monoplace qui a su tirer son épingle du jeu aux mains de Daniel Ricciardo à trois reprises. L'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation technique n'y est évidemment pas étrangère.

Comme il l'a toujours expliqué depuis plusieurs mois, Vettel n'est pas à la recherche d'excuses, mais d'explications. Alors que la fin de la saison se profile, l'Allemand s'est rendu à l'évidence : la monoplace 2014 exige de lui une certaine adaptation quant à son style de pilotage.

"A chaque fois que je veux attaquer ou faire bouger les choses, ça ne fonctionne pas", a-t-il confié. "Je crois que c'est une caractéristique de la voiture de cette année, en combinaison avec l'appui que nous avons et avec les pneus. Cela ne me donne peut-être pas ce que je veux dans une certaine partie du virage."

"Ce n'est pas une excuse", martèle-t-il, "car au final je dois tirer le meilleur de la voiture. Nous avons fait beaucoup de progrès mais il y a encore beaucoup de choses que nous pouvons mieux faire."

Trop difficile à résoudre à très court terme

Pilote travailleur, Vettel n'abandonnera pas et prendra tout le temps nécessaire pour résoudre ses difficultés. Au fil de l'année, l'amélioration est réelle, même s'il faut y ajouter des problèmes de fiabilité qui sont venus perturber sa progression.

"Évidemment, vous pilotez de la manière que vous pensez être la plus rapide", ajoute Vettel quant à son style de pilotage. "Peu importe si cela signifie que vous devez vous retenir ou que vous devez attaquer, ça dépend de la situation. Ce n'est pas aussi simple que ça cette année et ce n'est pas toujours régulier, alors c'est un peu délicat."

Deuxième à Singapour, le Champion du Monde en titre semble clairement sur la bonne voie. Mais il reste réaliste. Résoudre tous les problèmes qui le dérangent pour être totalement à l'aise n'est pas possible en un claquement de doigt. "A court terme certainement pas, car nous aurions déjà résolu le problème", rappelle-t-il d'ailleurs.

"Je pense finalement qu'en tant que pilote, on voudrait toujours aller plus vite, mais évidemment c'est différent cette année. Je crois que nous étions dans une bien meilleure forme lors des dernières courses, mais il y a encore beaucoup de choses où nous sommes un peu trop à la limite."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités