Des manifestants arrêtés pendant le "Grand Soir" d'Ecclestone.

A Montréal, des manifestants ont tenté de perturber "le Grand Soir", l'événement organisé par Bernie Ecclestone hier pour le Grand Prix du Canada

A Montréal, des manifestants ont tenté de perturber "le Grand Soir", l'événement organisé par Bernie Ecclestone hier pour le Grand Prix du Canada.

Le patron de la F1 -ainsi que d'autres personnes du monde de la F1 dont le champion du monde 1997, Jacques Villeneuve- se trouvait à un cocktail de gala, lorsque la police anti-émeute est intervenue pour stopper un groupe de manifestants masqués. Environ 20 d'entre eux ont été arrêtés, selon la presse canadienne.

Interrogé sur les protestations des étudiants, l'ancien pilote Williams, Villeneuve a été clair : «Il est temps pour les gens de se réveiller et d'arrêter de flâner. Ca a assez duré. Ils ont parlé, nous avons entendu, et maintenant il est temps de retourner à l'école».

Bernie Ecclestone, quand à lui, espère que les manifestants resteront en dehors du circuit.

«Ce serait terrible si quelqu'un était tué comme ça, vous savez, en courant sur la piste» a déclaré l'homme de 81 ans.

Mark Webber, connu pour son franc-parler, a également donné son impression sur la situation aux journalistes.

«Je ne suis pas complètement au courant de ce qui se passe», a déclaré le vainqueur du Grand Prix de Monaco. «Je ne dis pas que c'est une minorité, mais parfois, quand il y a un peu de tension, d'autres personnes peuvent y perdre.»

«Mais je suis sur que le week-end va bien se passer», rassure Webber.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Jacques Villeneuve , Bernie Ecclestone
Équipes Williams
Type d'article Actualités