Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Ces deux pilotes que Horner aurait rêvé d'avoir chez Red Bull

Interrogé sur les pilotes qu'il aurait aimé faire rouler chez Red Bull Racing, Christian Horner livre une réponse peut-être inattendue pour certains.

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing

Photo de: Red Bull Content Pool

En près de vingt ans déjà passés à la tête de Red Bull Racing, Christian Horner a vu passer un bon paquet de pilotes. Le succès ultime d'un titre mondial, il l'a connu avec Sebastian Vettel (2010-2013) puis plus récemment avec Max Verstappen. Et pourtant, aussi loin qu'il puisse chercher dans sa mémoire, il y a certains profils qu'il aurait visiblement aimé faire rouler au sein de l'écurie de Milton Keynes.

Interrogé dans le podcast Extraordinary Tales With Seb Coe, le Britannique assure penser à plusieurs noms quand l'exercice demandé est de citer ceux qu'il aurait adoré diriger. Plus surprenant en revanche, il en cite deux d'une époque révolue.

"Il y en a quelques-uns que j'aurais aimé avoir au fils des ans", admet-il. "Je pense que Montoya a évolué en dessous de ses capacités en Formule 1. Je pense que c'était un pilote formidablement talentueux qui aurait dû réussir davantage."

Le Colombien avait fait des débuts explosifs chez Williams avant de voir l'histoire moins bien se terminer chez McLaren, mais avait tout de même décroché sept victoires et 13 pole positions entre ses débuts et la saison 2005.

L'autre profil auquel pense spontanément Christian Horner est plus atypique, mais non moins charismatique : "Il y a un pilote que j'ai testé dans l'équipe Arden et que je considère également comme un pilote phénoménal qui a manqué à la Formule 1. Il s'agit d'un certain Tom Kristensen, qui a ensuite connu un énorme succès en Endurance."

Juan Pablo Montoya et Tom Kristensen lors de la Race of Champions en 2017.

Juan Pablo Montoya et Tom Kristensen lors de la Race of Champions en 2017.

Le Danois avait flirté avec la catégorie reine, effectuant plusieurs tests ainsi que le développement des pneus Michelin en 2000, sans jamais s'en ouvrir totalement les portes. C'est aux 24 Heures du Mans qu'il a écrit sa propre légende en devenant le recordman de l'épreuve avec neuf succès (1997, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2008 et 2013).

Christian Horner, lui, est sûr d'une chose : chez tous les grands champions, il décèle à chaque fois le même dénominateur commun. "Il y a tellement de grands talents qui se révèlent, mais ils sont tous différents", admet-il. "Ils ont tous leur propre personnalité, leurs propres traits de caractère. Mais avec les bons gars, il y a cette même détermination de fer, impitoyable, qu'ils partagent tous, que je vois chez Max [Verstappen] et que j'ai vue chez Sebastian [Vettel] auparavant. C'est ce petit quelque chose en plus, ils sont prêts à aller un peu plus loin [que tous les autres]."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent La menace de suspension s'éloigne pour Pierre Gasly
Article suivant De Vries a "besoin d'un peu plus de temps" selon Montoya

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse