Deux stratégies possibles en course à Montréal

partages
Deux stratégies possibles en course à Montréal
Par : Basile Davoine
7 juin 2015 à 12:22

Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Felipe Massa, Williams FW37
Drapeau canadien
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR10

A l'issue des qualifications, qui se sont déroulées samedi avec un manque de repères assez conséquent pour les pilotes, Pirelli prévoit une donne stratégique très ouverte pour le Grand Prix du Canada.

En raison de la pluie vendredi, et des deux drapeaux rouges samedi en EL3, le travail sur les longs relais a été rendu difficile, tout comme la comparaison entre les deux types de gommes. Les qualifications ont finalement confirmé que cet écart était assez restreint, inférieur à une seconde au tour, entre les pneus tendres et les pneus supertendres.

GP du Canada : La grille de départ

"Comme toujours, et même sur une piste totalement sèche, le Canada nous a réservé une séance qualificative imprévisible", note Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. "Les teams se sont présentés dans cette session sans avoir beaucoup roulé avec les supertendres et cela affecta, je pense, leur préparation."

"La différence de performance entre les deux mélanges étant d’environ 0.8 au tour, soit moins que sur les autres tracés, cela laisse l’opportunité d’évaluer différentes stratégies sans prendre le risque de perdre du temps. L’usure et la dégradation sont faibles et il est possible de n’effectuer qu’un seul arrêt. Mais deux sont tout aussi envisageables!"

Quelles stratégies possibles?

La sélection de pneumatiques et la nature de la piste canadienne ouvrent ainsi la porte à divers choix tactiques. A l’issue des qualifications, et même si une stratégie à deux arrêts semble viable, le choix d'effectuer un seul arrêt semble le plus efficace.

Pour boucler les 70 tours du Grand Prix en stoppant par deux fois, il faudrait s’élancer en supertendres, les rechausser au 15e tour, puis basculer sur les tendres au 40e. Mais il est également possible de boucler le relais du milieu avec les gommes tendres.

 

Mélanges les plus rapides aux EL3

1

 Rosberg

 1m15.660s

 Supertendres neufs

2

 Raikkonen

 1m16.233s

 Supertendres neufs

3

 Grosjean

 1m16.722s

 Tendres neufs


Pneumatiques utilisés par le Top 10 en qualifications 

 Hamilton

 1m14.393s

 Supertendres neufs

 Rosberg

 1m14.702s

 Supertendres neufs

 Raikkonen

 1m15.014s

 Supertendres neufs

 Bottas

 1m15.102s

 Supertendres neufs

 Grosjean

 1m15.194s

 Supertendres neufs

 Maldonado

 1m15.329s

 Supertendres neufs

 Hulkenberg

 1m15.614s

 Supertendres neufs

 Kvyat

 1m16.079s

 Supertendres neufs

 Ricciardo

 1m16.114s

 Supertendres neufs

 Perez

 1m16.338s

 Supertendres neufs

Prochain article Formule 1
McLaren ne songe pas encore à son duo de pilotes 2016

Previous article

McLaren ne songe pas encore à son duo de pilotes 2016

Next article

Mercedes s'interroge sur les performances de Ferrari à Montréal

Mercedes s'interroge sur les performances de Ferrari à Montréal

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités