Deuxième réprimande en deux jours pour Räikkönen

Kimi Räikkönen a de nouveau été réprimandé par la FIA au Grand Prix de Mexico après avoir franchi la ligne blanche délimitant l'entrée de la voie des stands en qualifications.

Deuxième réprimande en deux jours pour Räikkönen

Quelques minutes après le début de la première séance qualificative du Grand Prix de Mexico, Lance Stroll a perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie du dernier virage et a percuté les barrières dans un choc calculé à 12 g. L'accident a neutralisé la séance avec la présentation du drapeau rouge et, dans cette situation, tous les pilotes doivent regagner les stands. 

Kimi Räikkönen était l'un des premiers pilotes à arriver sur les lieux du crash lorsque le drapeau rouge a été présenté et a eu très peu de temps pour prendre une décision. Le Finlandais a d'abord pris la direction de la voie des stands après avoir passé la quille, ce qui est interdit par le règlement, puis s'est ravisé, revenant en piste malgré la présence du drapeau rouge.

L'incident n'est pas passé sous le radar des commissaires et ces derniers ont réprimandé le Champion du monde 2007. Il s'agit de la deuxième réprimande liée au pilotage infligée à Räikkönen ce week-end, le pilote Alfa Romeo ayant été reconnu coupable d'une infraction impliquant également une quille lors de la première séance d'essais libres.

"La Voiture 7 est entrée dans la voie des stands après avoir passé la quille et a de nouveau franchi la zone peinte par la suite pour revenir en piste", expliquent les commissaires. "Les commissaires ont jugé que cela transgressait le Code de conduite de la FIA ainsi que les instructions du direction de course données dans l'Article 19.3 des Notes de l'événement. En conséquence, ils imposent une réprimande au pilote."

Invité à réagir sur cet incident après les qualifications, Räikkönen a commenté : "J'étais au niveau de l'entrée des stands dans mon tour rapide lorsque la lumière [du drapeau rouge] a clignoté. Parfois, [les commissaires] se fâchent lorsque l'on n'essaie pas de passer là-bas [dans la voie des stands]. J'ai pensé à franchir la ligne pour rendre cela plus clair mais j'ai décidé de revenir en piste."

Pour rappel, si un pilote écope de trois réprimandes, dont au moins deux liées au pilotage, dans une même saison, il reçoit automatiquement une pénalité de dix positions sur la grille de départ de la course suivante. Räikkönen doit donc se tenir à carreau s'il ne souhaite pas être pénalisé lors de ses dernières courses en tant que pilote de Formule 1.

Lire aussi :

partages
commentaires
Tost : "Ce n'est pas la faute de Yuki"
Article précédent

Tost : "Ce n'est pas la faute de Yuki"

Article suivant

Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages

Mercedes a tenté de convaincre Bottas de changer ses réglages
Charger les commentaires