Di Grassi : "Une saison fantastique"

Lucas di Grassi a pris part le weeend dernier à sa première course d'endurance, sur les 24 Heures du Nürburgring

Lucas di Grassi a pris part le weeend dernier à sa première course d'endurance, sur les 24 Heures du Nürburgring. Le pilote d'essais Pirelli pilotait pour l'occasion une McLaren MP4-12C, qui ne vit cependant pas l'arrivée en raison d'un accident de son coéquipier le samedi. Le résident Monégasque connaît bien la Principauté et a développé les pneus 2012; il est ainsi un interlocuteur à bien écouter au moment de parler du prochain GP de la saison!

Comme beaucoup de pilotes, je vis à Monaco, mais il faut travailler avec tant de précision sur l’équilibre et les réglages de course de la voiture que même le fait de conduire sur ces routes tous les jours ne procure aucun avantage”, explique Di Grassi.

Trouver les réglages idéaux est difficile, mais le pilote peut faire la différence en termes de pilotage.

Monaco est l’une des rares courses complexes de l’année : il faut être extrêmement précis à chaque tour. La plupart des gens ne réalisent pas à quel point le circuit est bosselé, et il faut prendre beaucoup de choses en compte pour trouver le bon réglage et tirer le meilleur des pneus. Avec les nominations faites par Pirelli, il y aura de nombreuses opportunités pour différentes stratégies comme l’an dernier”.

Le monde de la F1 n'est peut-être pas au bout de ses surprises après un étonnant début de saison ayant vu 5 monoplaces et autant de pilotes s'imposer en 5 GP.

C'est une saison fantastique jusqu’à présent, mais je pense aussi que certains pilotes qui auraient dû gagner ne l’ont pas encore fait. Tout peut arriver à Monaco. C’est juste l’une des choses faisant qu’il s’agit d’une course fascinante”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lucas Di Grassi
Équipes McLaren
Type d'article Actualités