Di Montezemolo trouve excessive l'exclusion de Briatore

Si l'écurie Renault a été épargnée par la fédération internationale de l'automobile dans l'affaire du Grand Prix de Singapour 2008, on ne peut pas en dire autant de Flavio Briatore

Si l'écurie Renault a été épargnée par la fédération internationale de l'automobile dans l'affaire du Grand Prix de Singapour 2008, on ne peut pas en dire autant de Flavio Briatore.

Le patron italien a été exclu à vie de la Formule 1 et n'a plus le droit de manager des pilotes. L'ancien responsable de Renault F1 est également interdit d'accès aux paddocks des différents championnats de la FIA.

Dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, Luca di Montezemolo a estimé que cette sanction était beaucoup trop sévère et que la FIA devrait alléger un peu son jugement.

"Je suis sincèrement vraiment désolé pour Flavio Briatore, qui a été l'un des acteurs principaux de la F1 de ces vingt dernières années. C'est une affaire sérieuse et délicate, mais j'espère et je souhaite que la sanction qu'il a reçue sera rapidement réduite."

Le patron de Ferrari n'est pas le seul à remettre en cause cette sanction puisque Bernie Ecclestone juge également que cette punition est "vraiment trop".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Luca di Montezemolo , Flavio Briatore , Bernie Ecclestone
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités