Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming

La Formule 1 affirme être en "contact régulier" avec Amazon au sujet d'éventuels accords de droits télévisés et de la mise à disposition de la plateforme F1 TV.

Des discussions entre F1 et Amazon sur les droits TV et le streaming

Un rapport du Financial Times de décembre dernier affirmait que la F1 et Amazon étaient en "discussions avancées" quant au streaming des courses en 2021, s'appuyant sur un partenariat existant avec Amazon Web Service. Depuis quelques années, Amazon essaie d'étendre ses offres sportives en obtenant les droits de diffusion de la Premier League, de tennis ou de la NFL.

Lire aussi :

Après le lancement de la dernière version de F1 TV, le directeur des droits médias, Ian Holmes, a déclaré à Motorsport.com notamment que la discipline était "régulièrement en contact" avec Amazon. Holmes a aussi expliqué que cela concernait à la fois un accord portant sur les droits de diffusion ordinaires, mais aussi sur la possibilité de rendre F1 TV disponible sur les plateformes d'Amazon.

"Nous avons engagé plusieurs discussions, en particulier sur deux sujets", précise Holmes, répondant à une question de Motorsport.com. "Vous êtes peut-être familier de ce qu'ils nomment Amazon Channels. C'est comme l'exemple d'Amazon Prime qui vous permet de regarder ce qu'ils achètent, pas mal de tennis notamment, où que vous soyez. Cela fait partie de leur contenu, des chaînes qui apportent des offres additionnelles – dans certains cas des offres classiques, dans d'autres cas des offres additionnelles. Nous sommes en discussion avec eux sur les deux fronts."

"Nous parlons avec eux de l'acquisition spécifique de nos droits, de la même manière que nous nous voulons vendre à d'autres entreprises médiatiques. Mais nous évoquons aussi avec eux un accord sur les chaînes, ce qui nous permettrait d'avoir l'opportunité de mettre F1 TV sur le marché."

La F1 rendra la version premium de son service de streaming disponible dans 85 pays pour la saison 2021, s'étendant au Brésil, à la Slovaquie et à la République tchèque. Bien que le service ne soit pas disponible au Royaume-Uni, Holmes déclare qu'il est possible que les accords de diffusion soient alloués à la fois pour des droits traditionnels et à la fois sur F1 TV Pro, comme on peut le voir au Brésil cette année. Cela pourrait s'étendre à un accord avec Amazon.

"Pourrions-nous parvenir à un accord dans lequel Amazon acquiert les droits, nous ciselons F1 TV et l'apportons également aux chaînes ? Peut-être", déclare Holmes à propos de ses relations avec le géant du Web. "Ce n'est pas différent des autres offres de télévision payante dans le sens où, s'ils acquièrent les droits, ils pourraient vouloir l'exclusivité."

"Sur certains marchés, ils n'acquerront pas les droits. Sur d'autres nous l'évoquons pour certaines chaînes. Dans d'autres cas, un accord est déjà en place avec différentes parties. Donc nous ne pouvons pas nous occuper des droits. La réponse est là, nous parlons avec eux, nous discutons en général et nous leur parlons sur quelques exemples plus spécifiquement."

partages
commentaires
Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"
Article précédent

Williams a choisi un concept aéro qui va lui faire faire du "yo-yo"

Article suivant

Lance Stroll a sous-estimé l'impact du COVID-19

Lance Stroll a sous-estimé l'impact du COVID-19
Charger les commentaires