La F1 va discuter pour changer le règlement après la "farce" de Spa

Les dirigeants de la Formule 1 vont discuter de changements au règlement avec les équipes et la FIA à la suite de la "farce" du Grand Prix de Belgique, selon les informations de Motorsport.com.

La F1 va discuter pour changer le règlement après la "farce" de Spa

Si la FIA et le directeur de course Michael Masi ont été loués pour ne pas avoir permis de courir dans les dangereuses conditions pluvieuses à Spa-Francorchamps ce dimanche, un malaise existe quant au fait qu'un résultat ait été déclaré et que des points aient été attribués après seulement trois tours derrière la voiture de sécurité.

Lire aussi :

Le septuple Champion du monde Lewis Hamilton fait partie des nombreux pilotes à avoir exprimé leur mécontentement au sujet de cette situation, suggérant que la F1 a fait passer l'argent avant les fans : "Aujourd'hui, c'était une farce, et les seuls perdants sont les fans qui ont payé beaucoup d'argent pour nous regarder courir", a-t-il posté sur Instagram.

Selon nos informations, le PDG de la F1 Stefano Domenicali est d'accord pour dire que la manière dont le résultat du Grand Prix de Belgique a été déclaré n'est pas idéale, et il souhaite que des discussions aient lieu avec les acteurs du paddock pour étudier d'éventuelles modifications de la réglementation.

Cela permettrait d'assurer que ce qui s'est passé en Belgique ne se reproduise pas, soit en rendant obligatoire d'avoir des tours sous drapeau vert pour entériner les résultats, soit en créant une procédure permettant de tenir les courses à une date ultérieure, mais cela requerrait l'approbation de la F1, de la FIA et des écuries. Cependant, il est peu probable que quelqu'un s'oppose à des changements permettant d'empêcher que cette situation soit réitérée.

Lando Norris, McLaren MCL35M, Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT02, and Mick Schumacher, Haas VF-21

PDG de McLaren Racing, Zak Brown soutient cette quête d'une meilleure solution, comme il le fait savoir dans une vidéo sur Twitter : "La réglementation établit qu'après avoir fait quelques tours ça peut être appelé une course. Je pense que cela doit être revu. Je ne pense pas que quiconque affirmerait que l'on pouvait faire la course en sécurité avec cette météo, mais notre sport a besoin d'une meilleure solution quand ce type de situation se produit. Le résultat ne devrait pas être une course de trois tours sous Safety Car."

"C'est ce que dit le règlement, mais cela doit désormais être revu par nous tous, pour tirer des leçons d'aujourd'hui et se demander si l'on nous donne ce type de situation ce que nous ferions différemment pour assurer que le résultat soit que tout le monde a sa course, que ce soit le lendemain ou plus tard. Je ne pense pas que quiconque trouve ça correct d'appeler ça une course, nous allons donc travailler là-dessus et espérer que ce genre de choses ne se reproduise pas."

Quant à Michael Masi, il indique que la FIA et les écuries vont probablement se réunir et revoir la réglementation à la lumière de ce qui s'est produit en Belgique : "Je pense qu'après ce week-end, et lors de notre prochaine réunion pour l'an prochain, nous étudierons énormément de choses que nous savons pouvoir étudier, pour voir ce que veut tout le mondeComme vous le savez bien tous autant que vous êtes, nous sommes à un stade où la FIA travaille avec les dix écuries et la F1 pour développer la réglementation. Nous allons donc évaluer tous ces divers scénarios et voir ce que tout le monde pense."

partages
commentaires
Vettel et l'attribution des points : "C'est n'importe quoi"

Article précédent

Vettel et l'attribution des points : "C'est n'importe quoi"

Article suivant

McLaren rappelle que "le règlement a été appliqué"

McLaren rappelle que "le règlement a été appliqué"
Charger les commentaires