Disparition : Le promoteur français Philippe Gurdjian s'est éteint

La Formule 1 a perdu hier l'un des grands noms qui a parcouru le paddock lors des trente dernières années

La Formule 1 a perdu hier l'un des grands noms qui a parcouru le paddock lors des trente dernières années. Âgé de 69 ans, Philippe Gurdjian s'est éteint des suites d'une longue maladie. Il était avant tout connu pour avoir très longtemps été le promoteur du Grand Prix de France, d'abord sur le circuit Paul Ricard, puis à Magny-Cours à partir de 1991, jusqu'en 1998. Il avait ensuite pris la direction de l'organisation du Grand Prix d'Espagne.

Pilote dans sa jeunesse, avec notamment cinq participations aux 24 Heures du Mans dans les années 70 et 80, il avait su construire son succès d'homme d'affaires en devenant l'un des très proches de Bernie Ecclestone dans les années 90. A ses côtés, il a par la suite développé de nombreux projets pour l'organisation d'événements majeurs, en contribuant largement à l'arrivée de la F1 en Malaisie en 1999. Dix ans plus tard, il faisait de même en s'impliquant dans le projet d'Abu Dhabi.

Gurdjian est aussi celui qui se trouve derrière la rénovation complète du Castellet, devenu un circuit de tests référence et hautement sécuritaire, même s'il n'est jamais parvenu à y faire revenir la F1 pour un Grand Prix de France.

Patron de la compétition chez McLaren, mais surtout ami, Eric Boullier a rendu hommage au "père de la brillante rénovation du circuit Paul Ricard" et à un homme "très important et hautement influent dans l'histoire du sport automobile en France".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Philippe Gurdjian , Bernie Ecclestone
Équipes McLaren
Type d'article Actualités