Dixième abandon pour Alonso, malgré un niveau "grandiose"

La McLaren-Honda de Fernando Alonso lui a permis d'être performant à Austin, jusqu'à ce que la fiabilité ne vienne une fois encore s'en mêler.

Les États-Unis et le casque qu'il portait déjà à Indianapolis n'auront pas permis à Fernando Alonso de conjurer le sort. Alors qu'il était en lice pour marquer des points importants sur le Circuit des Amériques, l'Espagnol a été stoppé net par une nouvelle défaillance moteur venant s'ajouter à la longue liste des problèmes de fiabilité du bloc Honda en 2017.

Au moment de son abandon, le double Champion du monde évoluait en huitième position, lorsqu'une perte de puissance l'a contraint à rejoindre définitivement son stand au ralenti et enregistrer son dixième abandon de l'année. Jamais un pilote McLaren n'avait connu cela depuis les onze abandons de Kimi Räikkönen en 2002 (dix selon les interprétations, le Finlandais ayant été classé 12e du GP du Brésil).

Frustré par cette nouvelle déconvenue, Fernando Alonso a toutefois mis en avant son niveau de performance tout au long du week-end, estimant avoir piloté de manière "grandiose".

"Je suis très heureux de la manière dont s'est passé le week-end sur un plan personnel", souligne celui qui a prolongé d'une année avec McLaren en fin de semaine dernière. "Je pense que le niveau ce week-end était grandiose, à la fois en qualifications et en course. Le classement du championnat ne le reflète pas. Ca ne change pas grand-chose pour moi d'être 12e ou 17e au championnat, mais au mérite, je pense que nous devrions être bien plus haut."

"Le moteur perdait de la puissance puis a connu une défaillance, je ne pouvais pas y croire. Au Japon, en partant dernier, en roulant 15e ou 16e après la pénalité, rien ne se passe, le moteur fonctionne parfaitement pendant toute la course. Là nous sommes septièmes et il commence à avoir des problèmes, on ne peut pas y croire."

Alonso s'attend à vivre un week-end compliqué à Mexico dans quelques jours, où il devrait utiliser un nouveau moteur et subir de lourdes pénalités sur la grille.

"Je pense que le moteur est cassé, et à Mexico il y avait une chance que nous essayions de changer le moteur et d'être pénalisés afin d'arriver au Brésil et à Abu Dhabi avec un bloc neuf. Maintenant, c'est certain que nous changerons le moteur à Mexico et ce sera donc un week-end de plus où nous partons derniers ; ce sera une fois encore compliqué de marquer des points."

"Évidemment, toute l'attention est portée sur l'année prochaine, et lors de ces trois courses j'aimerais marquer des points pour progresser au classement et aussi aider l'équipe. Mais avec trois courses restantes, il y en a une où nous partirons derniers, donc nous verrons si nous pouvons marquer des points lors des deux suivantes."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Sous-évènement Course
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Réactions
Tags austin, cota, honda